Vers un stationnement payant pour les deux-roues à Paris ?

16
7562
Vers un stationnement payant pour les deux roues à Paris ?

A l’heure où les deux-roues parsèment les trottoirs parisiens faute d’emplacement libre, la question du stationnement payant se pose. Coyote fait le point sur les derniers rebondissements.

Explosion des verbalisations à Paris

Sur les 8 premiers mois de l’année 2019, les motards de la capitale ont écopé de 233 000 verbalisations pour stationnement gênant, soit une augmentation de 170% par rapport à l’année précédente (86 000 sur les 8 premiers mois 2018). Presque 10% de ces verbalisations ont été dressées par les 1 334 caméras de surveillance de la mairie de Paris.

Qui plus est, ces amendes n’évitent pas nécessairement l’enlèvement du véhicule : en 2018, 34 321 deux-roues ont terminé à la fourrière.

Des stationnements gratuits insuffisants

En cause de la hausse des verbalisations : un parc croissant de motos et de scooters dans le bassin parisien, et une insuffisance de stationnements gratuits disponibles.

En effet, la promesse d’Anne Hidalgo a été tenue : le stationnement est resté gratuit pendant son mandat, et des efforts ont été faits. 6 000 places de stationnement gratuit ont ainsi été aménagées, et 130 000 emplacements pour les voitures ont été ouverts aux véhicules à deux roues.

Mais dans le même temps la population de motards à Paris n’a fait qu’augmenter ces dernières années. On estime que 150 000 usagers circulent quotidiennement dans la capitale. 

Et au lendemain des élections?

La fin du mandat d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris se profile, et le sujet pourrait bien alimenter les débats des campagnes pour les élections de 2020.

Mais il semble que la question n’est pas de savoir si le stationnement des deux-roues sera payant, mais quand est-ce qu’il le deviendra. 

Les bruits de couloir de la Mairie de Paris laissent entrevoir le projet suivant. Une durée de gratuité de 9h serait accordée. Au-delà et jusqu’à 11h de stationnement, il faudra payer 1,50€ par quart d’heure supplémentaire dans Paris centre, et 1€ dans la zone périphérique de Paris. Au-delà de 11h sur le même emplacement, les tarifs seront doublés pour chaque quart d’heure.

Ces tarifs visent à dissuader les véhicules « ventouses » qui encombrent les trottoirs de Paris. 

Un concept déjà à l’essai  

Les villes de Vincennes et de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) sont les 1ères à s’être lancées dans l’expérimentation du stationnement payant depuis avril 2018. Et le bilan est plutôt positif. 

De nouvelles places ont été aménagées, et les tarifs sont presque 3 fois moins chers que pour les voitures ! 1,50€ pour deux heures (contre 4€ pour une voiture), ou 75€/an pour les résidents. L’impact est d’ores est déjà visible : les voitures ventouse ont largement déserté les trottoirs. 

Seule ombre au tableau, le manque de places disponibles. Pour le moment elles répondent tout juste aux besoin des résidents abonnés. Aussi Vincennes propose 850 places pour 800 abonnés, et Charenton-le-Pont 500 places pour 527 abonnés. Certains usagers sont donc contraints de se garer sur les trottoirs, au risque de prendre une amende. 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

16 Commentaires

  1. Que madame hidalgo commence par suivre le modèle du pays hôte de la coupe du monde de rugby . Oui je parle du Japon .
    Tokyo et banlieue plus de 37 millions d’habitant avec des transports en commun à l’heure et des routes fluides malgré le nombre important de voitures.
    Taxation réduite pour les petites voitures et parking superposé sur le modèle des ponts élévateurs
    Oups…j’oubliais en plus ,les japonais sont respectueux des règles, eux.

  2. Qu’attendez-vous pour quitter Paris et toutes ses contraintes de liberté ?
    Moi ça fait 12 ans que j’ai passé le pas et chaque fois que je reviens à Paris ça me donne la nausée, trop de monde, trop de bruit, trop de pollution, trop peu de place, trop cher etc ..
    OK j’ai divisé mon salaire par deux mais compte tenu que tout est bien moins cher ici et que ça circule normalement en fait je vis bien mieux et mon train de vie est le même … en habitant dans une maison avec jardin pour le prix d’un studio à Paris
    Bref Paris est à fuir moyennant certaines concessions qu’on ne regrette pas vu la liberté et le confort de vie que l’on retrouve après, je suis moi-même motard quand je sors la moto c’est un plaisir et pas une corvée obligatoire pour me déplacer à Paris et me rendre au boulot

  3. Si le but est de déduire la circulation et le nombre de véhicule de tout poil dans PARIS, il n’y a pas de raison que la moto et scooter soient privilégies. il manque des places pour les voitures ce qui est une façon de les contingenter, faire de même pour les deux roues est normal, ils polluent tant par leurs moteurs que par le bruit; et je n’ose parler de leur comportement abusif tant pour les autres usagers qu’eux même, le motard respectueux a disparu ou devient invisible.
    Les couloirs d’autobus sont déjà largement utilisés par les deux roues motorisés au mépris des autobus, taxis et vélos.
    Je voudrai savoir combien de deux roues motorisé circulent sans assurance beneficient de leur capacité à s’échapper.

  4. Etant motard, la difficulté de circulation dans Paris est de plus en plus flagrante, et les heurts entre automobilistes et motards de plus en plus fréquents. Certes, il y a motards et motards, ceux qui sont respectueux et ceux qui n’en n’ont rien à faire de l’incivilité (livreurs type Uber et Cie…). Pourquoi ne pas envisager d’autoriser l’utilisation des couloirs de bus aux deux roues avec limitation de vitesse controlée afin de fluidifier la circulation ? Quant au stationnement, il y a un réel manque de place et c’est souvent l’anarchie. Je ne trouve quasiment jamais de places, mais je fais toujours en sorte de me garer là ou je ne gêne personne, quitte à marcher un peu. C’est un la loterie, car nous ne sommes pas à l’abri d’une contravention. Faire payer, oui, en étant raisonnable… Le deux roues évite de prendre une voiture, il ne faut pas l’oublier.

  5. ……N’oublions pas aussi le contrôle technique des deux-roues qui, bien évidemment reviendra sur le tapis après les municipales.
    …….En considérant que durant la campagne des municipales toutes formations politiques éviteront d’avoir un langage clair sur ces sujets, il ne reste que considérer comme acquises la mise en application de ces deux « rackets « .

  6. Je circule en moto depuis 30 ans tous les jours toute l’année. Je me gare sur le trottoir. Un peu de bon sens permet de chercher un endroit où le trottoir est large, une place entre 2 arbres ou bien se mettre contre un mur. Les places réservées aux 2 roues sont très insuffisantes et pas toujours adaptées (pentes, étroitesse). Le 2 roues est une alternative indispensable aux transports en commun très déficients ou à la voiture empêtrée dans les nombreux travaux (inutiles ?).
    Le problème vient aussi de la multiplication des vélos ou trottinettes abandonnés n’importe où.
    Oui, il y a un problème de partage de l’espace entre les 2 roues (et autres) et les piétons mais ce n’est certainement pas en verbalisant à l’aveugle que la situation va s’arranger. Il faut arrêter de tout légiférer.
    J’ai pris un PV avec avis d’enlèvement Porte de Versailles sur l’esplanade. Ma moto ne dérangeait personne. C’est purement et simplement du racket.

  7. Anne Hidalgo est très forte! Elle va sans doute attendre les municipales pour mettre en place de lourdes taxations.
    Elle n’a fait que réduire les places de stationnement pour les voitures (travaux, autolib inutile, places encombrées de livraisons ou énormes pour transport de fond) et a été maligne en disant que les 2 roues pouvaient se garer gratuitement sur les places de voitures.
    Elle sème ainsi la confusion en enlevant des milliers de places, en mettant les voitures contres les 2 roues et à cela il faut rajouter l’anarchie des trottinettes.
    Elle a déjà mis la zizanie avec le diesel en le désignant « non grata », alors qu’aujourd’hui ils polluent moins que l’essence, et si l’on regarde le surplus de consommation des voitures essences, la pollution augmente ainsi que mécaniquement les taxes au profit de l’Etat.
    Un bel exemple à ne pas suivre de celle qui ne prend le vélo que pour les photos et utilise plusieurs véhicules (dont des diesels) pour ses déplacements.

  8. Pourquoi le stationnement gratuit? Et bien par ce que les 2 roues font leur maximum pour ne pas encombrer les routes encore plus, au grix d un grand danger , a cause des automobilistes debiles qui leur causent des accidents et ruinent la vie du pauvre motard qui essaie tant bien que mal d aller au travail.
    A cause de la basse consommation de carburant de ces vehicules, les parisiens peuvent respirer un peu mieux, a cause de la taille reduite de ces vehicules qui laissent de la place pour tout le monde.
    Mais mr masson si vous etes un mouton laissez vous tondre comme des millions de francais et payez pour les autres. Cela ne me derange pas. En france des que quelque chose fonctionne, on le taxe jusqu a ce qu’il meure! Il est temps d’insuffler un vent nouveau dans la classe politique et se punir les anciens dirigeants pour negligeances aggravees .

  9. pourra t’on un jour penser que les suv,ce sont aussi des vehicules ou il est plus aisé de s’installer du fait de leur hauteur de sieges,pour des personnes d’un certain âge ou avec des rhumatismes!!!!!!!!!

  10. C’est encore une raison de plus pour nous prendre de la monnaie!!
    Il est certain que certains motards ne font aucun effort,moi même motard je constate tous les jours des motos sur les trottoirs.
    Cependant il est nécessaire de réfléchir pour que tout le monde puisse partager la route et le stationnement.
    dANIEL

  11. les villes suppriment régulièrement les places de parkings depuis de nombreuses années au profit du mobilier urbain afin d’y mettre des places souterraines (Vinci et compagnies) pour toujours faire du profit..(Voir les aéroports ORLY…) et maintenant la taxation en douceur des 2 roues pour ensuite taxer progressivement.
    Soyons solidaires et évitions un début irréversible d’une taxation future incontrôlable.

  12. Scandaleux
    Le raquette fiscal ne s’arrêtera donc jamais !!!
    Ne pouvant plus circuler en voiture à cause de l’idéologie écologique on s’oriente vers le deux roues mais il faut encore pomper l’argent des contribuables qui sont contraints de se déplacer pour aller travailler. Pendant que nos élus se déplacent dans des véhicules encadrés de policiers pour qu’ils puissent gagner du temps eux !
    Connaissent pas les bouchons.

  13. Pour ma part je ne vois pas pourquoi un deux roues je parle moto ne payerais pas un stationnement comme une voiture il possède une carte grise au même titre il faut tous être sur la même longueur.
    Voilà cela ne me choque pas
    Je profite de ce moment pour vous dire j’arrêterai prochainement avec Coyote car il y a énormément de dysfonctionnement ou plein de danger n’apparaissent pas en temps réel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here