Covid-19 : forte diminution du nombre d’accidents mortels

1
2081
Homme en télétravail

Si la pandémie de Covid-19 a rendu l’année 2020 très difficile sur de nombreux aspects, on peut tout de même se réjouir de ses quelques effets positifs. En grande partie grâce aux périodes de confinement ainsi qu’à la démocratisation du télétravail, on observe pour l’année 2020 une diminution de 21,4 % du nombre de tués sur les routes en comparaison avec l’année précédente.

Une diminution historique mais relative

On compte environ 2 550 tués sur la route pour l’année 2020 et les chiffres n’ont jamais été aussi bas depuis la Seconde Guerre mondiale. Anne Lavaud, la déléguée générale de l’association Prévention Routière, affirme que le télétravail est le principal agent de cette forte diminution des accidents mortels et souhaite que cette pratique perdure après la fin de la pandémie.

Dans son entretien pour Franceinfo, elle nous rappelle néanmoins qu’il reste encore énormément de travail pour être satisfait de la sécurité de nos routes : « Effectivement, cette année, comparaison n’est pas raison. Impossible de comparer les chiffres 2020 avec ceux de 2019. En revanche, je vais faire un peu appel à votre mémoire. Si vous vous rappelez, en 2010, l’Europe et la France s’étaient engagés à diminuer de moitié le nombre de tués sur la route et nous devions avoir cet objectif – qui a été rappelé à plusieurs reprises – de 2 000 tués en 2020. Or, malgré les circonstances sanitaires, et bien vous voyez, on n’est même pas à 2 000. L’année 2020 est sans doute une année charnière dans notre mobilité et pour nous, il y a des marqueurs forts qu’il faut mettre en avant. »

Prévention routière : redoubler de vigilance

Si le nombre de tués sur la route a baissé en 2020, c’est également le cas du nombre de personnes sensibilisées aux risques routiers, puisque les associations en charge des opérations de la prévention routière n’ont pas pu rendre visite aux quelques 800 000 enfants qu’elles rencontrent chaque année habituellement.

Anne Lavaud s’inquiète d’une potentielle hausse du nombre d’accidents après la crise : « L’inconnue qui est celle de notre sortie de cette période sanitaire très forte, c’est quels seront les comportements des Français vis-à-vis des messages de prévention ? ».

Il reste donc beaucoup de travail pour le gouvernement en matière de prévention routière mais cette pandémie a eu le mérite de mettre à l’essai la pratique du télétravail et les résultats sont positifs !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.