Le rétrofit électrique est enfin autorisé en France !

0
379
Retrofit

En fin d’année 2019, la rumeur d’une très bonne nouvelle provenait du ministère de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports. En 2020, les véhicules rétrofités peuvent enfin être homologués et circuler sur le territoire national. De plus en plus tendance, le rétrofit électrique donne l’opportunité aux particuliers de participer activement à la transition énergétique des transports. Zoom sur une pratique enfin légale en France !

Qu’est-ce que le rétrofit ?

Le terme « rétrofit » sonnerait presque comme une nouvelle activité fitness dont on trouverait l’hashtag sur Instagram. Pourtant, c’est bien dans l’industrie automobile qu’il s’inscrit. Inspiré de l’anglais, ce terme désigne tout simplement le fait de modifier soi-même un objet industrialisé. Il ne s’agit néanmoins pas exactement de tuning, qui a une visée plus esthétique.

Le rétrofit électrique consiste à convertir une voiture thermique en voiture électrique, réduisant ainsi l’empreinte énergétique du véhicule.

A l’heure où le réchauffement climatique est au cœur de tous les débats, la législation française a donc décidé d’autoriser cette pratique dès cette année. En Allemagne et en Italie, un décret en faveur du rétrofit existait déjà. Homologuées et assurées, les ex-voitures thermiques auront dorénavant aussi le droit de rouler sur les routes françaises !

Comment fonctionne le rétrofit ?

Cet accord tardif des pouvoirs publics, on le doit à l’association AIRE, qui a activement défendu le rétrofit dans le but de révolutionner l’industrie automobile.

Le principe de cette pratique ? Autoriser le particulier à modifier lui-même le moteur de son véhicule.

Tout commence par le démontage de l’ensemble du système thermique : moteur mais aussi chauffage, climatisation, bougies, courroie de distribution, etc. La deuxième étape consiste à installer les composants électriques, grâce à des packs batteries câblés au moteur. Enfin, le véhicule rétrofité est homologué puis assuré.

Si le rétrofit est attractif, il demande toutefois une forte expertise en ingénierie électrique automobile. Ne rétrofite pas son véhicule qui le veut ! En outre, certaines voitures se prêtent plus difficilement que d’autres au rétrofit. En effet, les modèles citadins les plus récents sont plus compliqués à convertir, en raison de leurs nombreux composants. Les modèles les plus accessibles restent les plus classiques, datant des années 50 à 80.

Quels sont les avantages du rétrofit ?

Convertir une voiture thermique en voiture électrique n’est pas une mince affaire et, pourtant, on compte de plus en plus d’adeptes du rétrofit. Alors, quels sont les avantages de cette pratique par rapport à l’achat d’une voiture neuve ? L’atout principal est évidemment écologique. Le rétrofit permet de réduire son empreinte énergétique et de lutter contre l’obsolescence programmée.

L’autre avantage est, sans surprise, économique. Même s’il s’agit d’un investissement important, le rétrofit coûte moins cher que l’achat du neuf. Vous réalisez également des économies sur le long terme ; grâce à l’électrique, vous pouvez déduire de votre budget les coûts du carburant et de l’entretien de certaines pièces.

Quel est le rôle du rétrofit dans la transition énergétique ?

Vous l’avez compris, le rétrofit permet de conduire une voiture moins polluante et donc meilleure pour l’environnement. En réalité, la décision du ministère de la Transition énergétique n’est pas anodine. Plus que jamais, l’Europe tente de bannir l’essence en faveur de l’électrique, dans un projet écologique de grande ampleur. Seulement, la transition a un coût pour les entreprises et pour les particuliers. Les modèles électriques proposés par les grands groupes automobiles laissaient jusque-là les Français quelque peu sceptiques, pour des raisons pratiques et économiques.

Le rétrofit, qui consiste à réhabiliter des véhicules en parfait état de marche, apparaît comme une solution de mobilité propre qui séduit un peu plus la population. Il n’est plus question d’investir dans une nouvelle voiture mais d’ajuster la sienne pour qu’elle réponde aux normes écologiques.

Du recyclage version industrie automobile !

L’autorisation du rétrofit en France devrait être bientôt officiellement annoncée par le ministère des Transports, selon le secrétaire général de l’association AIRE. La Commission européenne n’ayant soumis aucune objection, le projet « rétrofit » est donc bel et bien lancé. En attendant, Coyote vous annonce que son application d’aide à la conduite fonctionnera également sur les véhicules rétrofités, pour allier conduite responsable à conduite éco-responsable !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.