L’impression 3D dans le secteur automobile : le point en 2019

0
1655
Imprimante 3D

Tout comme le secteur aéronautique et médical, les constructeurs automobiles ont de plus en plus recours à l’impression 3D pour la conception de certaines pièces. Lesquels ont sauté le pas ? Quelles pièces sont concernées ?

Si l’impression 3D est l’expression couramment utilisée par le grand public, les industriels lui préfèrent le terme de fabrication additive (FA), plus spécifique aux applications professionnelles.

Laurent Chougrani présente le principe de fabrication additive dans cette vidéo TedX :

Quelle part de marché pour les technologies 3D ?

Au mois d’août 2019, le cabinet SmarTech Publishing a publié un rapport sur le marché de la fabrication additive automobile. Selon l’étude, l’impression 3D représentera $9 milliards de revenus d’ici 10 ans, uniquement pour la production des pièces finales.

Depuis 2015, le cabinet émet des projections qui vont dans le sens d’une croissance exponentielle de ce marché (25% par an).

L’année dernière, de grandes entreprises se sont positionnées sur la fabrication additive automobile, comme HP et sa technologie Multi Jet Fusion, tandis que les acteurs historiques et leaders de ce secteur, comme 3D Systems ou Stratasys, ont continué d’innover pour des solutions plus performantes.

Volkswagen, le constructeur le plus en phase avec l’impression 3D

Toujours selon ce rapport, l’analyse des différents constructeurs automobiles montre que Volkswagen est celui qui utilise le plus ce procédé de fabrication. Les modèles d’Audi par exemple ont recours à la fabrication additive pour les pièces finies mais aussi pour de l’outillage et des pièces de rechange. 

Mais les autres constructeurs ne sont pas en reste. BMW se démarque également avec plus d’un million de pièces imprimées en 3D en 2018. Aussi, Ford s’est fait remarquer pour avoir créé, en février 2019, la plus grande pièce imprimée 3D en métal à l’époque, un collecteur d’admission d’air pour un véhicule.

Quels bénéfices pour les constructeurs automobiles ?

Concrètement, la fabrication additive représente un gain de temps considérable pour les constructeurs automobiles. La plupart du temps, les pièces imprimées en 3D sont en thermoplastique ou en métal ; ce sont généralement des pièces finies, de l’outillage ou des gabarits de montage.

L’impression 3D simplifie aussi les procédés de fabrication et peut en réduire les coûts. Par exemple, grâce à cette technologie, il est possible de créer un tuyau d’échappement en une seule pièce, impossible à reproduire avec les techniques traditionnelles. 

***

À l’avenir, les pièces imprimées en 3D devraient prendre de plus en plus d’ampleur dans la chaîne de production automobile ; les constructeurs devront alors s’adapter, autant sur le plan financier que dans la façon de concevoir leurs produits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here