Les constructeurs français passent au vert

13
6532
Les constructeurs Français passent au vert

Après 3 mois consécutifs de ventes en berne par rapport à 2018, le marché automobile français repart enfin à la hausse en septembre ! Avec 173 444 immatriculations de voitures particulières neuves, c’est une hausse de 11% par rapport à septembre 2018.

De quoi se réjouir, oui, mais les constructeurs gardent en tête le compte à rebours qui les rapproche du passage à la nouvelle année…Car en 2020, de lourdes sanctions seront adressées par Bruxelles en cas de non respect des limitations d’émission de CO2.

Une électrification du parc encore timide

Si la part des véhicules électriques dans le parc français est encore naissante, elle n’en demeure pas moins en croissance constante depuis le début de l’année : 18 547 voitures électriques ont été immatriculées à fin août 2019.  Soit une belle progression de 23,6% par rapport à l’année dernière !

Au total, l’électrique représente 2% du parc automobile français. Les véhicules essence sont largement majoritaires (59%), suivis par les diesel (34%), puis par les hybrides (5%) en avant dernier du classement.

2020, l’épée de Damoclès 

Avec l’arrivée du malus écologique en 2020, les constructeurs auront le devoir de diminuer leurs émissions de CO2 sous peine de sanction sévère de Bruxelles.

A la fin 2020, le compte sera fait de la moyenne des émissions de CO2 sur les immatriculations de l’année. Ce chiffre sera examiné à la loupe et devra répondre aux exigences des autorités communautaires.

Et l’objectif à atteindre est ambitieux par rapport au réel ! Un rejet moyen de 95 g de CO2 par km sera toléré, là où aujourd’hui la moyenne française est de 120,4 g/km.

Alors sur quels leviers s’appuyer pour être dans les clous ?

Entre astuces et innovation

Seules les voitures 100% électrique et les plus sobres des hybrides rechargeables (moins de 50 g/km) sont aujourd’hui en dessous du seuil fatidique. Repousser ces ventes après le 1er janvier serait donc le moyen le moins coûteux pour tirer sa moyenne à la baisse !

Un autre levier astucieux pour les constructeurs : inciter les salariés à choisir l’électrique grâce à des prix attractifs. Pour des groupes de plus de 300 000 salariés comme Volkswagen en Allemagne, l’impact n’est pas négligeable.

D’autres préféreront jouer sur leurs accointances commerciales. C’est la stratégie Fiat Chrysler qui rachètera les crédits CO2 de Tesla pour 1,8 milliard d’euros.

Mais au delà de ces petits contournements, l’innovation reste la voie la plus sure vers la mise en conformité. Et les solutions ne manquent pas ! Ford et BMW équiperont leurs véhicules d’une hybridation nouvelle technologie à 48 volts : l’impact estimé est une réduction de 10 à 15% des émissions. La nouvelle Opel Astra, elle, troquera son moteur 4 cylindres contre un 3 cylindres, ce qui lui permettra de diminuer drastiquement sa consommation (-21% d’émissions par rapport au modèle précédent).

Des initiatives qui promettent une modification en profondeur du catalogue de nos constructeurs français…

13 Commentaires

  1. Quand je lis qu’une hybride récente a pour l’autonomie en full-électrique : 3km !!! ou qu’un monospace 100% électrique a une autonomie de 200km, ce n’est pas sérieux, ou on nous prend vraiment pour des c. de vaches à lait (vaches qui émettent plus de gaz à effet de serre que le parc diesel) : pour ne pas polluer la planète, devenez végétarien !

  2. Philippe 26 octobre
    Oui en europe nous voulons être bons élèves rouler à l’électrique avec des grosses batteries fabriquées dans des pays où nous faisons la politique de l’autruche pour la pollution mais pas grave ce n’est pas chez nous !!!!!
    Et pourtant nous avons la voiture hydrogène qui existe depuis longtemps qui fournit son propre courant et que l’on recharge en dix minutes et aussi développer les gros condensateurs comme fait lamborghini pour diminuer les regets de co2 mais non nous allons à fond dans ce mur de bêtises pour rester poli

  3. Quand on veut tuer son chien il suffit de dire qu’il a la rage C’est une honte de nos gouvernants une voiture qui rejette 140 grammes et parcourt 5000 Km par an polluera 4 fois moins qu’une petite vertueuse qui rejette 100 grammes mais parcourt 25000 Km si une taxe doit être appliquée elle doit se baser sur un volume de rejet annuel ,ce n’est pas plus compliqué mais beaucoup moins rentable

      • Erreur la taxation de l’électricité est deja prevue, ce pourquoi ils ont rebaptisé le nom de la taxe en prévision…on ne parle plus d’energie fossile. Dans le même esprit le développement du LINKY qui reconnaitra la consommation d’un chargement de batterie et de doubler le tarif…ou plus. Mais chut faut pas le dire tout de suite, il faut que le parc electrique augmente sinon la poule sera tuée dans l’oeuf!

  4. ces chiffres ne sont que de la poussière aux yeux, le gouvernement a sorti ces mesures car les ventes s’écroulaient. mais pour les taxes récentes, le prix du brut a baissé, mais pas les taxes. le gas-oil est maintenant à un centime d’euro du sp95…ceci étant je ne prendrai une voiture ‘propres’ que lorsque les autonomies seront équivalentes au minimum à celles d’aujourd’hui et que la solution sera vraiment clean, c qui est loin d’être le cas aujourd’hui. d’autres procédés plus novateurs existent mais le gouvernement ne veut pas les mettre en avant.

  5. l’électrique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    plus polluant qu’une voiture diesel :il faut 100 000 km a un diesel pour atteindre le niveau de pollution d’une voiture électrique car elle pollue avant même d’être vendue
    sa fabrication atteint un niveau de pollution que l’on imagine même pas

  6. Toujours aussi c… ces politiques!!
    ils ne savent même pas que nous n’aurons pas assez d’électricité pour alimenter les camionnettes avec 500kg de piles !!!
    Et dire qu’il y en a qui votent pour eux!!
    Bonne journée et bonnes taxes les payeurs

  7. voila ce qui se passe en Amérique du sud pour la fabrication de ces fameuses voitures écologique .
    Adela est guide depuis 10 ans pour les touristes qui se rendent dans le désert d’Acatama pour voir les lagunes et les flamands roses. « Ici dans cette lagune on a beaucoup de flamands roses. On a 3 espèces de flamants (…) Ces lagunes étaient plus profondes avant, et maintenant elles ont diminué, tout cela nous inquiête beaucoup, parce qu’on essaye de préserver cette réserve. Les mines de lithium ou de cuivre consomment énormément d’eau ». Bravo a nos écolos !

  8. JE PENSE QUE LE RECYCLAGE DES BATTERIES DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES VA APPORTER DE LA POLLUTION.LA FABRICATION DE CES BATTERIES ET LEUR UTILISATION NE DURERA PAS .IL Y AURA d’autres alternatives ,tel que l’hydrogène ,qui existe déja dans certain pays .
    pourquoi cela ne se fait pas en France ? moi ,je ne verrai pas la suite ,étant agé de plus de 70 ans,mais je plaint nos petits enfants ,qui vont grandir ,dans un monde dirigé par une Europe ,qui devra s’adapter autrement.personnellement j’ai voté contre cette Europe ,qui n’est pas unie ,mais nos votes n’ont pas été pris en compte . Christian Derrière toujours client Coyote

    • Comment produit-on de l’hydrogène carburant ? Avec de l’électricité. Quand toute la production électrique sera écolo ça sera bien. Restera à fabriquer les citernes et bonbonnes haute pression, des piles à combustible suffisantes, ou adapter des moteurs, je ne suis pas certain que nous verrons le résultat

  9. L’électrique oui sauf que l’autonomie est nulle … Pour faire 800kms 2 arrets de recharge de 2h chacune .. bonjour le temps du trajet. De plus il faut réfléchir au fait que si la moitié des conducteurs passaient en tout électrique.. La France achèterait ou son électricité pour recharger en plein hiver (ou en plein été) ??? et a quel prix pour les particuliers. L’électricité n’est pas l’avenir pour moi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here