Luxembourg : comment fonctionnent les radars routiers ?

1
3415
limitation vitesse luxembourg

Les limitations de vitesse au Luxembourg

Petit pays de 600 000 habitants, le Luxembourg est un état frontalier de la France, de la Belgique et de l’Allemagne. Les limitations de vitesse sont, grosso modo, similaires à celles appliquées en France :
• 50 km/heure en agglomération
• 90 km/heure hors agglomération
• 130 km/heure sur autoroute par temps sec et 110 km/heure par temps de pluie.

Comment fonctionnent les radars au Luxembourg ?

Les radars automatiques opérationnels depuis 2016

Le radar automatique n’a fait son apparition, au Luxembourg, qu’en 2016. 20 appareils ont été installés. Rappelons qu’en France, les premiers appareils de ce type ont fait leur apparition dès 2003. Au Luxembourg, ce déploiement s’est poursuivi en 2017 et 2018. Aujourd’hui, on compte une trentaine de radars fixes, installés sur les axes jugés dangereux. Six radars mobiles s’ajoutent à ce dispositif.

Un système de radars automatiques très performant

Le Grand-Duché a opté pour un système radar installé à l’intérieur d’une cabine cylindrique. Il s’agit d’un système de type Vitronic Poliscan, capable de flasher dans les deux sens de circulation. Il flashe deux fois : à l’avant du véhicule et à l’arrière. Lorsqu’il constate une infraction, l’appareil émet un flash de couleur rouge très peu visible car muni d’un filtre infrarouge.

Quelle tolérance pour les radars au Luxembourg ?

Au Luxembourg, la tolérance des radars automatiques est plus faible qu’en France. Elle est de 3 km/heure en dessous de 100 km/heure et de 3 % au-delà (contre 10 km/heure et 10 % dans l’Hexagone). Concrètement, si vous circulez sur une route limitée à 70 km/heure, une vitesse de 73 km/heure est tolérée. À partir de 74 km/heure, vous serez flashé.

Les chiffres des radars au Luxembourg

Dès 2016, les radars ont rapporté beaucoup d’argent à l’État : pas moins de 12,5 millions d’euros, sachant qu’ils n’ont été mis en service qu’en mars. Cette somme a donc été récoltée sur seulement 9 mois d’activité. Il faut dire que, chaque jour, ils ont flashé, en moyenne, pas moins de 845 véhicules !

Quid des Français flashés au Luxembourg ?

code de la route et reglementation luxembourgSur ces véhicules flashés, 63,7 % étaient immatriculés au Luxembourg : près de 36 % des véhicules étaient immatriculés à l’étranger. Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas été verbalisés ! Si, en tant que conducteur français, vous vous faites flasher au Luxembourg, vous recevrez bel et bien une contravention dans votre boîte aux lettres, au plus tard quatre semaines après l’infraction. Vous aurez 75 jours pour la payer, contre 45 jours pour les résidents luxembourgeois. Vous pouvez cependant vous équiper d’un assistant d’aide à la conduite…

Le montant des amendes pour excès de vitesse au Luxembourg

En agglomération

• 49 euros pour une vitesse enregistrée entre 51 et 65 km/heure (contravention simple)/
• 145 euros quand la vitesse retenue se situe entre 65 et 75 km/heure (contravention grave).
• Au-delà de 50 km/heure au-dessus de la vitesse maximale autorisée, il s’agit d’un délit de grande vitesse entraînant une amende très lourde, voire une peine d’emprisonnement.

Pour les routes limitées à 90 km/heure

• Quand la vitesse retenue est située entre 91 km et 110 km/heure, le montant de l’amende est de 49 euros (contravention simple).
• Quand cette vitesse est comprise entre 110 et 130 km/heure, l’amende est de 145 euros, assortie d’un retrait de deux points du permis de conduire (contravention grave).
• Enfin, quand la vitesse retenue dépasse les 135 km/heure, l’infraction est considérée comme un délit de grande vitesse.

Pour les autoroutes limitées à 130 km/heure

• 49 euros pour une vitesse retenue entre 131 et 155 km/heure (contravention simple).
• 145 euros et deux points de permis quand cette vitesse est comprise entre 155 et 195 km/heure (contravention grave).
• Au-delà de 195 km/heure, l’excès peut être considéré comme un délit de grande vitesse.
Permis de conduire belge, permis belge sans points | Coyote

Le mode d’apprentissage de la conduite est sensiblement différent entre la France et la Belgique. Dans le royaume, il existe deux modes d’apprentissage : la filière libre et la filière auto-école. Un système moins cher que dans l’Hexagone. Coyote fait le point.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here