Décret concernant le signalement de certains contrôles routiers : pas d’impact sur votre service Coyote

3
6724

Suite à la parution le 20 avril 2021 d’un décret empêchant le signalement de certains contrôles routiers à partir du 1er novembre prochain, nous tenions à vous informer sur ses cas d’application.

Ce décret n’aura pas d’incidence sur la fiabilité de votre service d’aide à la conduite Coyote.

En effet, le décret prévoit la suspension des signalements de certains contrôles routiers par les forces de l’ordre, sur une zone déterminée (un rayon de 10 km, ou 2 km en agglomération), et pour un durée limitée, uniquement dans deux cas :

  • Les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, avec une suspension maximale des signalements pendant 2 heures,
  • Les barrages pour intercepter des personnes recherchées (alertes enlèvement, terrorisme), avec une suspension de 12 heures maximum.

Seules les routes départementales sont concernées par ce décret. Les autoroutes et les nationales ne sont pas impactées.

Dans un article du Point, La Sécurité routière a précisé que les « contrôles de vitesse ne sont pas inclus, dans la mesure où leur signalement permet d’obtenir le résultat espéré, à savoir de faire ralentir les conducteurs ».

La corapporteure (LREM) de la loi, Zivka Park, explique également à l’AFP que « ce dispositif permet d’enlever de la route les individus les plus dangereux, en cas d’alerte enlèvement, pour des évadés de prison, des évadés d’hôpitaux psychiatriques, ou pour des terroristes ».

En tant qu’entreprise citoyenne, œuvrant pour garantir plus de sécurité sur les routes, nous soutenons ce décret et nous y conformerons naturellement, ayant déjà pris par le passé l’initiative de suspendre temporairement notre service, notamment lors des attentats terroristes de 2015. Nous savons pouvoir compter sur votre esprit de responsabilité pour le soutenir également.

Les évènements signalés chaque jour par la Communauté Coyote (zones de dangers, y compris avec contrôles de vitesse, accidents, conditions dangereuses, …) ne sont pas visés par ce décret.

Votre service Coyote ne sera donc pas impacté, et gardera toute sa fiabilité pour vous permettre de les anticiper et d’adapter votre conduite.

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Il est légitime de se poser la question de l’utilité du Coyote dans ces conditions, qui plus est, lorsque le nouveau décret interdira à partir du 1er novembre 2021 aux applications comme Coyote de signaler les contrôles routiers.
    Qu’en est-il svp Messieurs les responsables de Coyote ?
    Cdlt

    • Bonjour Chris,

      En tant qu’entreprise citoyenne, nous sommes favorables à couper les alertes en cas d’atteinte à la sécurité nationale ou à celle des usagers de la route.

      Les alertes de contrôles de vitesse ne sont pas concernées par ce projet.

      Notre qualité de service n’est donc pas impactée.

      Bonne journée,
      Mélanie de Coyote.

  2. Bonjour,
    Tout le monde, je pense, va dans le sens de ce décret afin de ne pas alerter, dans des situations autres que les excès de vitesse
    telles que l’alcoolémie, le terrorisme, l’enlèvement d’enfant etc…
    Donc, si j’ai bien compris, c’est coyote qui suspendra la possibilité d’alerter dans les situations décrites par le décret ci dessus ?
    Néanmoins, si c’est bien ça, que se passera t il si un contrôle d’alcoolémie se fait juste avant une agglomération et donc sur un rayon de 10kms? Il sera donc impossible d’alerter jusque là pas de problème c’est normal. Mais un rayon de 10kms c’est énorme en hors agglomération, ce qui voudra dire que si en parallèle un contrôle de d’excès de vitesse se fait sur cette zone mais ailleurs, impossible de le signaler. Pour ma part, le service Coyote étant inopérant, le décret viendra forcément perturber le service rendu. À moins que les forces de l’ordre se soient mis d’accord avec Coyote ou autres fournisseurs de services afin de ne pas faire de contrôle de vitesse sur cette même zone zone en même temps qu’un contrôle d’alcoolémie. Mais pour nous convaincre, consommateurs que nous sommes, ils nous en faudraient la preuve….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.