COYOTE Automobile Awards 2020

Une légitimité avérée…
Née d’une idée simple portée par une technologie de pointe, COYOTE accompagne, tel un véritable réseau social, le quotidien de plusieurs millions d’automobilistes en Europe. Ce privilège engendre beaucoup de devoirs, mais aussi le droit de solliciter sa Communauté sur une thématique qu’elle affectionne tout particulièrement : l’innovation automobile. Ainsi sont nés les COYOTE Automobile Awards, un événement porté par la passion et le sens des responsabilités, les deux marottes de COYOTE.

… via une Communauté engagée
S’il fallait résumer COYOTE en deux mots, ce serait “fidélité et solidarité“… celles de sa puissante Communauté qui, par son engagement sans faille, permet à ses membres de circuler de manière plus sûre et plus sereine. Forte de cinq millions d’usagers en Europe, parcourant 1,5 milliards de kilomètres en moyenne et déclarant quelque 20 millions d’événements par mois, la Communauté COYOTE est une observatrice attentive de l’univers automobile. Il était légitime de lui donner la parole.

Le jury

Si les membres de la Communauté seront appelés à voter, entre le 1er et le 31 octobre, pour élire leur voiture préférée, un jury d’experts, de passionnés ou de simples amateurs d’automobile, présidé par Lionel Robert, départagera les candidats aux autres trophées.

COYOTE AUTOMOBILE AWARDS 2020


Téléchargez le magazine Coyote Automobile Awards 2020


COYOTE_AUTOMOBILE_AWARDS.pdf (39 Mo)

Ce prix récompense la plus belle voiture de série de l’année. Seul le critère esthétique est pris en compte.

Le classement

  1. Alpine A110 S - 19 pts
  2. McLaren Speedtail - 18 pts
  3. Porsche Taycan - 15 pts
  4. Honda e - 8 pts
  5. Lexus LC Cabriolet - 3 pts
  6. Mercedes CLA - 3 pts
  7. Volvo V60 - 3 pts
  8. Range Rover Evoque - 2 pts
  9. Mazda 3 - 1 pts

Alpine A110 S

Véritable objet de désir autant que de plaisir, l’Alpine A110 concilie poids plume (1114 kg à vide), châssis délicieusement affuté et moteur 4 cylindres 1.8-litre impétueux. Mais elle brille aussi par la fluidité de ses lignes dont la modernité n’a d’égal que ses élégantes références à la version originelle. Ce style unique a séduit le jury des Coyote Automobile Awards et permis à la nouvelle version S, révélée en juin, de remporter le prix du Design. Plus puissante (292 ch), plus performante (0 à 100 km/h en 4,4 sec.) et logiquement plus chère (66 500 €), l’A110 S propose une conduite encore plus épicée. Son turbo souffle plus fort (+0,4 bar), ses ressorts ont été raffermis, ses barres anti-roulis ont été raidies et ses pneus se sont élargis. Mais la “S“ jouit également de quelques évolutions esthétiques. Abaissée de 4 mm, elle se distingue de l’A110 par ses logos noirs, ses jantes foncées et ses étriers de freins oranges. Elle inaugure une teinte gris mat du plus bel effet, alors que son pavillon et ses dos de sièges baquets peuvent se garnir de fibre de carbone. Ceux qui auront le privilège d’en prendre le volant se régaleront des disques de freins avant majorés (320 mm) et des mélopées de l’échappement sport. Encore plus rigoureuse et efficace, toujours aussi sobre (6,5 l/100 km en cycle mixte) et silencieuse, cette Alpine étonne par son confort de roulement sur autoroute. Quant au passager, il n’a pas été oublié : il bénéficie désormais d’un repose-pied en aluminium brossé.

Ce prix récompense le véhicule utilitaire le plus marquant de l’année.

Le classement

  1. Citroën Berlingo Van - 30 pts
  2. Toyota ProAce City - 23 pts
  3. Mitsubishi L200 - 19 pts

Citroën Berlingo Van

Déjà élu Van Of The Year 2019, lors du Salon International du Véhicule Utilitaire de Hanovre, la version VU du célèbre Citroën Berlingo reçoit une nouvelle distinction avec ce titre de Business Car de l’année 2020, décerné par Coyote. Lancé en 1996 et produit à plus de 1,5 million d’exemplaires, celui qui se nomme désormais Berlingo Van entretient le succès de Citroën sur le segment des fourgonnettes, après les iconiques 2 CV, Acadiane ou C15. Pour coller, au plus près, aux attentes de ses clients professionnels, cette troisième génération se décline en deux gabarits : M (4,40 m) ou XL (4,75 m) reposant sur deux longueurs d’empattement. Deux versions différant par leur garde au sol et leur niveau d’équipement figurent également au catalogue : Worker (chantier) avec une cabine trois places à l’avant, un système d’assistance à la motricité (Grip Control), une rehausse de 30 mm et une plaque de protection du moteur ou Driver (rouleur) avec le pack Acoustique, le système de navigation sur tablette tactile 8 pouces et différents réglages de siège pour le conducteur. S’il brille par sa capacité de chargement, sa facilité d’accès grâce à ses portes latérales coulissantes et ses différentes configurations d’habitacle, le Berlingo Van bénéficie, aussi, d’une nouvelle plateforme améliorant sa maniabilité, son confort de roulement et sa sécurité. Enfin, il se dote de 20 technologies d’aide à la conduite dont un indicateur de surcharge, une assistance aux manœuvres par caméras ou l’affichage tête haute.

Ce prix récompense le modèle porteur de la technologie la plus innovante en matière de sécurité, active ou passive.

Le classement

  1. Tesla Model 3 - 21 pts
  2. Volkswagen Passat - 20 pts
  3. Opel Corsa - 17 pts
  4. Subaru Forester - 14 pts

Tesla Model 3

A peine lancée, la Tesla Model 3 est déjà la voiture électrique la plus vendue en Europe, un succès justement récompensé par ce titre de Voiture la plus sûre de l’année, attribué par le jury des Coyote Automobile Awards. En effet, si la berline américaine (4,69 m) brille par ses performances chronométriques, son potentiel en matière de sécurité active et passive se révèle tout aussi impressionnant. Elle vient ainsi de se voir attribuer cinq étoiles sur cinq par le programme Euro NCAP. Dans la catégorie «Aide à la Sécurité», évaluant, notamment, la capacité à éviter un accident, à réduire les blessures ou à empêcher le conducteur de changer de voie par inadvertance, la Model 3 a obtenu le meilleur score jamais attribué sous le protocole 2018/2019. Dotée de deux moteurs – un sur chaque essieu - délivrant 460 ch, associés à une batterie de 75 kWh, logée sous le plancher, la version Performance se distingue par son étonnante motricité. Etourdissante de dynamisme, stupéfiante d’agrément et de silence, elle semble capable d’atteindre Mach 1 tout en revendiquant un rayon d’action de 530 kilomètres (cycle WLTP) et la faculté de recouvrer 270 kilomètres d’autonomie en 30 minutes sur un superchargeur. Pratique, ludique et ultra connectée, la Tesla regorge, également, d’espaces de rangement et s’offre un écran central de 15 pouces qui fait à peu près tout sauf le café. A l’opposé du classicisme affiché par la plupart de ses concurrentes, la marque pionnière du 100% électrique poursuit son développement avec cet incroyable i-phone roulant.

Ce prix récompense l’automobile offrant le meilleur rapport qualité/prix parmi les modèles facturés moins de 20 000 €.

Le classement

  1. Skoda Scala - 22 pts
  2. Suzuki Jimny - 20 pts
  3. Seat Arona - 19 pts
  4. SsangYong Tivoli - 11 pts

Skoda Scala

Fidèle au slogan Simply Clever (Simplement intelligent) de la marque de Mlada Boleslav, la Skoda Scala (4,36 m) permet d’accéder, pour moins de 20 000 € (à partir de 19 460 €) à un espace intérieur de véritable familiale tout en profitant de réelles qualités dynamiques. Si sa silhouette de faux break, proche de celle du concept Vision RS, manque un peu de caractère, la compacte tchèque s’en accommode aisément tant elle surclasse ses rivales sur le plan pratique. Particulièrement habitable aux places arrière, dotée d’un coffre au volume record pour la catégorie (de 467 à 1 410 litres, banquette rabattue) et conçue pour résister aux affres du temps, selon la tradition Skoda, la Scala exhibe une présentation plutôt flatteuse, même si les plastiques durs demeurent dominants à bord. En finition haute, elle se dote d’un tableau de bord 100% numérique (Digital cockpit), d’un bel écran tactile de 9,2 pouces et d’une caméra de recul. Certes, la concurrente des Peugeot 308 et Renault Mégane se contente de la plateforme destinée aux citadines au sein du groupe Volkswagen, mais elle en fait le meilleur usage tandis que le trois cylindres 1.0 TSI du modèle le plus abordable brille par sa vaillance et sa sobriété (5,2 litres aux 100 km, selon le cycle WLTP). Disponible en trois motorisations essence (95, 116 et 150 ch) et un diesel (116 ch), associés à une transmission manuelle ou robotisée, la Skoda Scala se distingue, enfin, par ses astuces d’aménagement à l’image de son bouchon de lave-glace qui forme un entonnoir à l’ouverture

Ce prix récompense le modèle le plus pertinent en matière de respect de l’environnement et de maîtrise des émissions polluantes.

Le classement

  1. Renault Zoe R135 - 13 pts
  2. Honda e - 12 pts
  3. Volkswagen ID.3 - 9 pts
  4. DS3 Crossback E-Tense - 8 pts
  5. Audi e-tron - 7 pts
  6. Peugeot e-208 - 7 pts
  7. Porsche Taycan - 7 pts
  8. Opel Corsa-e - 4 pts
  9. Kia e-Soul - 2 pts
  10. Mazda 3 Skyactiv X - 2 pts
  11. Toyota Prius PHEV - 1 pts

Renault Zoe R135

Pionnière parmi les citadines 100% électrique, la Zoe, lancée en 2012, demeure la référence de sa catégorie. Même si elle doit aujourd’hui en découdre avec une pléiade de concurrentes parmi lesquelles les nouvelles Peugeot e-208, Opel Corsa-e ou Volkswagen ID.3, la petite Renault (4,08 m) conserve les faveurs du public, séduit par les atouts de la première version. Commercialisée depuis le mois d’octobre, cette seconde génération évolue peu sur le plan esthétique. Elle hérite, notamment, un losange plus imposant, des optiques full LED et des clignotants à défilement… et reçoit une présentation intérieure plus flatteuse et de nouvelles fonctionnalités. Afin de rester connecté avec sa Zoé, le conducteur bénéficie, désormais, de l’Easy Connect, un système délivrant de multiples informations à distance comme la vérification de l’état de charge de la batterie, la planification de la recharge pendant les heures creuses, le lancement du chauffage ou de la climatisation, ou la visualisation sur une carte du rayon d’action et des points de charge sur l’itinéraire choisi. Baptisée, à présent, R135, en allusion à la puissance de son moteur, la nouvelle Zoé dispose, effectivement, d’un bloc plus puissant et d’une batterie de plus grande capacité (52 kWh contre 41 kWh). De fait, elle voit son autonomie grimper à 395 kilomètres, selon le cycle WLTP. L’élégante urbaine “zéro émission“ peut aussi accepter une recharge plus rapide (50 kW). Son tarif, batterie incluse et hors bonus de 6 000 €, démarre à 39 600 €.

Ce prix récompense le SUV le plus innovant de l’année sur le plan esthétique, pratique ou technologique, quelle que soit la catégorie.

Le classement

  1. Peugeot 2008 - 27 pts
  2. Volkswagen T-Cross - 14 pts
  3. Range Rover Evoque - 9 pts
  4. Mercedes GLE - 7 pts
  5. Toyota Rav4 - 5 pts
  6. Honda CR-V - 4 pts
  7. Kia XCeed - 3 pts
  8. Lexus RX 450h - 2 pts
  9. Mazda CX30 - 1 pts

Peugeot 2008

Dans une catégorie particulièrement relevée, dense et variée, le nouveau 2008 (4,30 m), commercialisé en janvier, s’est imposé sans la moindre contestation. Ce brillant résultat s’explique par l’impressionnante montée en gamme opérée par le SUV urbain de Peugeot. Au delà de son gabarit, revu à la hausse (+14 cm en longueur), le cru 2020 détonne par son design, à la fois, puissant et distinctif, quoique largement inspiré par celui de l’élégant 3008. Plus large (+3 cm) et plus ramassée, cette seconde génération adopte les fameuses canines lumineuses enserrant la calandre frappée d’un lion proéminent, une figure de style inaugurée par la 508 et reprise par la 208. Interprétation moderne d’une expérience de conduite instinctive et polyvalente, le 2008 reçoit la dernière génération de l’immersif Peugeot i-Cockpit 3D, mais aussi des équipements (système HiFi Focal, toit ouvrant électrique) et des aides à la conduite parmi les plus raffinés du moment, tout en améliorant son habitabilité aux places arrière et en conservant un volume de coffre satisfaisants (434 litres). Multi-énergies, le SUV Peugeot offre la liberté de choisir parmi trois types de motorisation : essence, diesel ou 100% électrique… à l’instar de la 208. Et comme sur la citadine, sa planche de bord est ornée d’un combiné numérique 3D et d’un écran tactile de 10 pouces dans le meilleur des cas. Autant dire que la bagarre commerciale s’annonce féroce avec son dauphin du jour, le Volkswagen T-Cross, sans parler du nouveau Renault Captur.

Ce prix récompense le modèle le plus connecté à son environnement, celui dont l’intelligence vous facilite le quotidien.

Le classement

  1. Mercedes Classe B - 24 pts
  2. DS3 Crossback E-Tense - 14 pts
  3. Land Rover Defender - 12 pts
  4. Peugeot e-208 - 11 pts
  5. Renault Zoé R135 - 6 pts
  6. Kia XCeed - 3 pts
  7. Skoda Kamiq - 2 pts

Mercedes Classe B

L’automobile aujourd’hui, ce n’est pas que des SUV. La preuve avec ce digne représentant d’une catégorie, certes passée de mode, mais dont les vertus sont toujours bien d’actualité : celle des monospaces compacts. Membre premium d’un segment en voie d’extinction, la Classe B a été totalement renouvelée cette année. Si son style et son agrément de conduite ont largement progressé, c’est surtout sa technologie embarquée qui a fait un pas de géant. Rivale de la BMW Série 2 Active Tourer, la familiale Mercedes a, en effet, hérité à son tour le spectaculaire système MBUX (Mercedes-Benz User Experience), révélé au CES de Las Vegas 2018 et initié par la Classe A. Grâce à ses puces puissantes, ses composants matériels innovants (écrans haute résolution et graphismes 3D parfois en temps réel), sa présentation personnalisable, son affichage tête haute intégralement en couleur, son système de navigation à réalité augmentée, sa commande vocale d’une étonnante efficacité et son logiciel doté d’une faculté d’apprentissage, cet interface révolutionne la façon d’appréhender son automobile et de communiquer avec elle. En vrai monospace, la Classe B brille, également, par son habitabilité, généreuse aux places arrière et sa banquette coulissant sur 14 cm qui lui permet d’augmenter substantiellement le volume de son coffre (de 455 à 705 litres). Autant dire que cette Mercedes aussi chic que technologique est bien plus qu’une alternative aux SUV. Quant à ses tarifs, ils varient de 31 550 € (B 160/109 ch) à 49 400 € (B 250 4Matic/224 ch).

Ce prix récompense le concept-car de l’année.

Le classement

  1. Volkswagen ID. Buggy - 16 pts
  2. DS X E-Tense - 15 pts
  3. Citroën 19_19 - 12 pts
  4. Cupra Formentor - 12 pts
  5. Alfa Romeo Tonale - 8 pts
  6. Skoda Vision iV - 5 pts
  7. Fiat Centoventi - 4 pts

Volkswagen ID. Buggy

Dévoilé au salon de Genève au printemps dernier, ce concept car téléporte l’idée des légendaires buggies de plage californiens des années 1960 à l’ère de la mobilité électrique. Fini le châssis de Coccinelle associé à un quatre cylindres à plat en porte-à-faux arrière… A travers l’ID. Buggy, Volkswagen aborde le thème de l’automobile “zéro émission“ sous un jour résolument ludique. Basée sur la plateforme modulaire électrique MEB, qu’elle partage avec la nouvelle ID.3, la biplace de Wolfsburg séduit d’abord par son style unique, sculptural et épuré. Dépourvue de toit fixe et de portières “pour sentir le vent“, elle adopte un habitacle robuste et minimaliste constitué de matériaux résistants à l’eau. Sous sa peau en composite aluminium-acier-plastique, l’ID. Buggy accueille une batterie lithium-ion haute tension et un moteur délivrant 204 ch. Il est aussi possible d’intégrer une machine électrique auxiliaire dans le pont avant afin de transformer l’engin en traction intégrale, capable de s’extraire du sable meuble ou de la gadoue. Volkswagen ayant fait part de son intention de rendre sa plateforme modulaire d’électrification accessible à ses concurrents, il y a fort à parier que le concept fasse école et que l’offre explose à moyen terme. Pour sa part, le constructeur allemand a déjà annoncé vouloir commercialiser, dans la foulée de la compacte ID.3, un monospace (ID. Buzz), un SUV (ID. Crozz) et une grande berline (ID. Vizzion). Souhaitons que ce buggy du 21e siècle passe, lui aussi, du concept à la série

Ce prix désigne l’automobile de grand prestige, GT, limousine ou SUV, la plus marquante de l’année.

Le classement

  1. McLaren 720 S Spider - 26 pts
  2. Porsche 911 - 22 pts
  3. Audi R8 Performance - 13 pts
  4. McLaren 600 LT Spider - 11 pts

McLaren 720 S Spider

Vivre les sensations d’une supercar à ciel ouvert, c’est la promesse tenue par la version Spider de la McLaren 720 S, un monstre roulant dont la structure en fibre de carbone lui garantit légèreté, rigidité et précision de conduite. Logé en position centrale, son V8 4.0 biturbo développe la puissance phénoménale de 720 ch. Associée à une transmission robotisée à double embrayage et 7 rapports, cette noble mécanique propulse la bête à 200 km/h en moins de 8 sec., à 300 km/h en à peine plus de 21 sec. et à 341 km/h en pointe. Plus étourdissant encore, cet incroyable roadster met trois fois moins de temps pour marquer l’arrêt à 300 km/h… que pour atteindre cette vitesse ! Au delà de ses exploits chronométriques, le vaisseau britannique se distingue par sa recherche obsessionnelle de l’efficacité pure et sa haine du superflu. L’acuité de son train avant et la précision chirurgicale de sa direction profitent à la motricité, insoupçonnable. Ses portières en élytre servent l’accessibilité au cockpit, taillé sur mesure, dont l’instrumentation digitale s’escamote pour ne pas perturber le pilote. Membre de la famille Super Series du constructeur basé à Woking, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres, la McLaren 720 S Spider concilie performances extrêmes, luxe artisanal, expérience de conduite envoûtante et plaisir d’utilisation au quotidien grâce à son toit s’escamotant en 11 sec. Tout cela méritait bien le titre de Supercar 2020, obtenu de haute lutte face à l’icône Porsche 911.

Ce prix récompense l’équipement le plus marquant de l’année.

ZF Airbag Extérieur

Le respect de l’environnement est devenu un enjeu majeur pour les constructeurs et un extraordinaire pari à relever pour leurs principaux fournisseurs, les équipementiers. La règlementation encadrant les émissions polluantes des véhicules légers a déjà imposé la réduction drastique des rejets de CO2. L’objectif de 180 g CO2/km en vigueur il y a dix ans a été balayé par les progrès de la technologie. Pour l’Europe, les États-Unis et la Chine, le but à atteindre entre 2021 et 2025 est désormais inférieur à 100 g/km.

Afin de favoriser la mise en conformité avec ces nouvelles normes, Faurecia développe des systèmes de réduction des émissions et des nuisances sonores. Le groupe français propose ainsi des systèmes de post-traitement pour moteurs à combustion interne et motorisations hybrides permettant, non seulement, de diminuer bruit et rejets, mais aussi de récupérer l’énergie perdue. Parmi ces technologies, le nouveau système Electrically-Heated Catalyst – traduisez catalyseur chauffé électroniquement – mis au point par Faurecia s’adresse plus particulièrement aux motorisations hybrides. L’EHC active le catalyseur à basse température et utilise l’énergie électrique pour réchauffer les gaz d’échappement. En outre, il optimise les performances de post-traitement en chauffant les gaz et les briques en céramique du catalyseur. De nombreux constructeurs ont déjà opté pour cette technologie efficace, peu encombrante et peu coûteuse.

Ce prix récompense l’innovation la plus marquante de l’année en matière de sécurité, active ou passive.

Valeo XTraVue Trailer

Cet équipement inédit, dont General Motors a la primeur aux Etats-Unis, permet à l’utilisateur d’une remorque ou d’une caravane de visualiser l’environnement se situant derrière son attelage. Aide précieuse à la conduite, facilitant les manœuvres et renforçant la sécurité, le système utilise les images vidéo des caméras situées à l’arrière du véhicule et de la remorque. Il les associe en une seule image homogène, de sorte que le conducteur peut voir, sur un petit écran situé face à lui, tout ce qui se passe derrière son véhicule, comme si la remorque ou la caravane était devenue invisible. Le conducteur peut ainsi manœuvrer, changer de file, reculer ou se garer en ayant la maîtrise complète de son environnement.

Ce prix récompense le pneumatique de l’année.

Michelin Uptis

Présenté lors du sommet “Movin’On“ de Montréal, consacré à la mobilité durable, et développé en collaboration avec General Motors, le Michelin Uptis (Unique Puncture-proof Tire System) est un pneumatique dépourvu d’air bénéficiant d’un système anti-crevaison. Si sa bande de roulement conserve des sculptures classiques, sa structure est réalisée à base de caoutchouc composite et de verre-résine, un matériau déformable et garanti increvable. Encore à l’état de prototype, actuellement en test sur une Chevrolet Bolt, cette innovation pourrait être commercialisée à partir de 2024 et permettrait, selon le manufacturier français, l’économie de 200 millions de pneus par an. Une bonne nouvelle pour la planète.

Ce prix récompense l’équipement le plus innovant en matière d’aide à la conduite, de confort, de praticité ou de connectivité.

Le classement

  1. Faurecia Immersive Sound - 19 pts
  2. ZF ProAI RoboThink - 17 pts
  3. Valeo Voyage XR - 16 pts
  4. Goodyear Concept Aero - 9 pts
  5. Novares Smart Breeze - 6 pts
  6. Novares Squeeze Command - 3 pts
  7. Novares Touch’n Play - 2 pts

Faurecia Immersive Sound

Solution audio révolutionnaire, le système Immersive Sound de Faurecia est amené à profiter à tous les occupants d’une voiture. Finies les chamailleries durant le voyage, désormais, il n’y aura plus à choisir entre la musique, la radio, les indications du GPS ou une conversation personnelle, chaque passager pourra écouter ce qu’il souhaite, quand il le souhaite et sans déranger les autres. Ce privilège est rendu possible grâce aux technologies de réduction de bruit et aux solutions intégrées dans les sièges et les portes, développées par l’équipementier français. Le système repose sur des actuateurs placés à différents endroits dans le cockpit qui reproduisent le son par les vibrations des surfaces existantes. Afin de renforcer la sensation d’immersion, une technologie intégrée au siège transfère silencieusement les basses fréquences directement vers le corps de l’occupant. La retranscription des basses en vibrations contribue au plaisir de l’écoute et renforce la dimension immersive de l’expérience audio. Pour la rendre encore plus personnalisée, Faurecia a également développé un appuie-tête spécifique. Intégrant des haut-parleurs, situés à proximité de l’oreille, il crée une véritable bulle sonore. L’électronique de l’appuie-tête permet de connecter un téléphone, d’accéder à la musique d’un smartphone ou de solliciter un assistant vocal. Cette innovation va également faire le bonheur des constructeurs automobiles, eux mêmes, puisqu’elle se révèle plus légère (jusqu’à 60% de poids en moins) qu’une solution classique.

Ce prix récompense l’équipement le plus pertinent en matière de respect de l’environnement.

Le classement

  1. Valeo Chargeur Réversible - 25 pts
  2. ZF EVPlus - 19 pts
  3. Novares Green Baffle Plate - 15 pts
  4. ZF EV2 - 13 pts

Valeo Chargeur Réversible

Lorsqu’une voiture électrique est branchée à une borne de charge, elle prélève de l’électricité dans le but d’alimenter ses batteries. Valeo a profité du dernier salon international de l’automobile de Shanghai pour présenter son chargeur réversible. Il permet, bien sûr, de “faire le plein“ d’électricité à la borne, mais aussi d’en émettre depuis le véhicule lui-même. Cette redistribution peut s’effectuer vers le réseau électrique existant (vehicle to grid) ou pour une alimentation directe d’appareil électrique (vehicle to load). Cette avancée technologique majeure permet de stocker de l’énergie, notamment celle générée à partir de sources renouvelables (solaire ou éolien). Or, ces énergies, si elles connaissent un développement de plus en plus fort, sont dites intermittentes : elles produisent trop d’électricité à certains moments, et pas assez à d’autres. Et il n’existe pas encore de solution de stockage en cas de production non consommée. Les véhicules électriques sont amenés à jouer un rôle décisif dans la gestion des flux d’électricité en prenant part aux réseaux. Grâce au système de charge réversible de Valeo, la batterie du véhicule peut stocker l’électricité lorsque celle-ci aura été produite en abondance et la remettre à disposition du réseau lorsque le besoin sera exprimé. L’innovation V2G va donc concourir au développement des énergies renouvelables, puisqu’elle résout le problème du stockage d’électricité, sans émission de CO2 et sans investissement supplémentaire

Ce prix récompense un partenariat établi entre un constructeur ou un équipementier et une autre marque, tous secteurs confondus, pour son caractère pertinent, original ou exclusif.

Le classement

  1. Toyota & Jeux Olympiques Tokyo 2020 - 27 pts
  2. Goodyear & Citroën - 21 pts
  3. Seat & Canal+ - 15 pts
  4. Suzuki & La Solitaire du Figaro - 9 pts

Toyota & Jeux Olympiques Tokyo 2020

Partenaire mondial des prochains Jeux Olympiques (24 juillet-9 août 2020) et Paralympiques qui se tiendront au Japon, Toyota mettra à la disposition de l’organisation près de 3 700 véhicules et solutions de mobilité. Près de 90% d’entre eux seront électrifiés afin de réduire l’impact environnemental de l’événement et d’atteindre le plus bas niveau d’émissions de CO2 d’une flotte officielle lors d’un rendez-vous olympique : 80 g/km en moyenne. Cette flotte comprendra des voitures hybrides et hybrides rechargeables,telle la Prius, ou à pile à hydrogène comme la Mirai, mais aussi des minibus et des moyens de transport individuels à batterie. Du reste, le constructeur japonais a développé plusieurs véhicules spécialement pour Tokyo 2020, notamment ceux à destination des personnes handicapées, permettant de soulever un passager jusqu’à son siège ou équipés d’une rampe d’accès à l’arrière pour les spectateurs ou les athlètes en fauteuil roulant. Afin d’éviter les collisions ou, du moins, d’en limiter les dommages, toutes les automobiles de série seront dotées du pack Safety Sense. Elles bénéficieront presque toutes du détecteur d’obstacles ICS (Intelligent Clearance Sonar), capable de freiner automatiquement devant un obstacle si le conducteur appuie par erreur sur l’accélérateur. Toyota profitera également des Jeux Olympiques pour mettre en service différents robots, de télécommunication ou d’assistance, mais aussi des mascottes et des humanoïdes… témoignant du savoir faire japonais en la matière.