Comment faire une déclaration de vol de véhicule ?

0
159

Qu’il s’agisse de voitures, d’utilitaires ou encore de deux-roues, aucun véhicule n’est à l’abri d’un vol. Entre les obligations légales pour la prise en charge et les demandes de votre assureur, il est parfois difficile d’y voir clair. Coyote vous présente les bons réflexes à avoir, du dépôt de plainte à l’indemnisation par l’assurance.

Comment porter plainte pour le vol de son véhicule ?

La première étape consiste à porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie sous 24h. Vous pourrez également déclarer le vol des papiers de votre véhicule (comme sa carte grise ou son assurance) ainsi que le vol des objets présents à l’intérieur.

Le vol de votre véhicule peut être signalé par vous en personne, ou bien par un proche en votre nom si vous ne le pouvez pas (par exemple si vous êtes à l’étranger).

Le saviez-vous ? Vous pouvez remplir une pré-plainte en ligne avant de vous déplacer au commissariat. Toutefois, seul le dépôt de plainte réalisé sur place a une valeur juridique. On vous remettra alors un récépissé du dépôt de plainte, mais vous pouvez également demander une copie du procès-verbal.

À noter, il est essentiel de déclarer le vol de votre véhicule le plus vite possible. En effet, tant que votre plainte n’a pas été enregistrée, vous restez responsable pénalement et civilement de votre véhicule et des infractions commises à son volant, comme un accident.

Comment déclarer le vol de son véhicule à son assurance ?

Pour être préservé de toute responsabilité liée à votre véhicule volé, il vous faut contacter votre assureur le plus rapidement possible après votre déposition. Une fois votre assureur contacté, il pourra vous défendre en cas de mise en cause de votre véhicule.

La déclaration de vol peut se faire en agence, en ligne si vous disposez d’un espace-client, ou bien par courrier. Dans ce cas de figure, pensez à envoyer une lettre recommandée.

Attention, la loi ne prévoit qu’un délai minimum de 2 jours ouvrés à partir du vol de votre véhicule ou à partir de la date où vous vous en êtes aperçu. Il faut donc être rapide !

En effet, certaines compagnies d’assurance ne vous permettent pas d’être pris en charge au-delà de ce délai légal. Il est donc capital de vérifier les conditions prévues par votre contrat d’assurance dès le sinistre constaté.

Pour pouvoir être pris en charge correctement, on recommande de conserver des photos et d’autres preuves du vol de votre véhicule et de son état, de ses équipements (autoradio, accessoires, GPS, …) et des biens qui se trouvaient à l’intérieur. C’est à partir de ces documents que votre compagnie d’assurance établira le montant de votre indemnisation, en se basant par exemple sur les factures d’entretien pour déterminer la valeur de votre véhicule.

Quels informations fournir lors de la déclaration de vol de votre véhicule ?

En règle générale, la compagnie d’assurance vous demandera de lui fournir votre nom et vos coordonnées, votre numéro de contrat, ainsi qu’une copie de votre dépôt de plainte.
En plus de ces informations, il vous faudra préciser les circonstances du vol : où, à quelle heure, et tout détail utile pour caractériser le sinistre.
À savoir : pour un deux-roues, l’assureur demande généralement d’avoir utilisé un antivol agréé par sa société.

Vérifiez la couverture de votre véhicule par votre assurance

En effet, la couverture vol n’est pas obligatoirement présente dans les clauses de votre contrat. Autrement dit, les dommages liés au vol de votre véhicule (forçage de porte de garage, dégradations extérieures…) peuvent rester à votre charge.

À noter, en plus des photos, vous pouvez fournir des factures, une copie d’un rapport de police constatant une effraction ou d’autres dégâts, des témoignages…

Que votre assurance auto vous prenne ou non en charge, vous pouvez vous tourner vers votre assurance habitation si votre véhicule était stationné à votre domicile. Celle-ci peut couvrir les dégâts liés au vol de votre véhicule selon les cas. A savoir : s’il n’y a pas assez de preuves, votre assureur peut mandater une expertise !

Pour une prise en charge totale, certains assureurs exigent que votre véhicule dispose d’un système antivol. Pour plus de sérénité, vous pouvez faire installer par une personne agréée le traceur autonome Coyote Secure au sein de votre véhicule. En cas de vol, les détectives dédiés Coyote, sur le terrain 24/24 et 7j/7 et en partenariat avec les forces de l’ordre, localisent et récupèrent votre véhicule, même en sous-sol grâce à la technologie brevetée Traqueur® ! A noter, 91% des véhicules sont récupérés en 48h*. Dès maintenant, découvrez Coyote Secure, la référence de la récupération après-vol.

* Données Coyote du 01/08 au 15/12/20.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.