La flambée du prix du carburant

6
4378

La hausse du prix du carburant est devenue un sujet central en France comme dans le monde entier ! Alors que les tarifs affichés dans les stations essence ont atteint des sommets, dépassant parfois les 2 euros le litre, il est important de revenir sur les différents événements qui ont mené à cette augmentation. Analysons ensemble les différentes raisons qui se cachent derrière cette hausse de prix.

Une augmentation débutée en 2018

Si le prix du carburant a connu une véritable envolée récemment suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, cette augmentation a débuté en 2018 avec la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). A cette période, le prix du carburant moyen était passé de 1,3€ le litre à environ 1,55€ et cela avait suffit pour déclencher le mouvement des Gilets Jaunes.

Si les tarifs sont redescendus par la suite, jusqu’à atteindre 1,25€ le litre en mai 2020, ils n’ont fait que monter en flèche depuis… Mais quelles sont les raisons derrière cette augmentation du prix du carburant ?

Le poids des taxes

Il est difficile de mettre le doigt sur la raison exacte de l’augmentation du prix du carburant. S’il ne fait aucun doute que la valeur brute du carburant ainsi que le coût de son extraction ont augmenté durant les dernières années, les taxes et la spéculation viennent parfois fausser la corrélation entre volume de carburant extrait et tarifs à la pompe.

Voici comment se décompose le prix du gazole et du Sans Plomb 95 (chiffres publiés par l’UFIP Energies et Mobilités en mars 2022) :

Gazole (1,98 €/l)

  • 0,759 €  : prix d’achat des carburants par les fournisseurs
  • 0,609  € : taxe sur les carburants (TICPE)
  • 0, 278 € : transport, stockage ou encore frais de la station service
  • 0,207 € : TVA sur le produit
  • 0,122 € : TVA sur TICPE

SP 95 (1,97 €/l)

  • 0,706 € : prix d’achat des carburants par les fournisseurs</li>
  • 0, 691 € : taxe sur les carburants (TICPE)
  • 0,248 € : transport, stockage ou encore frais de la station service
  • 0,191 € : TVA sur le produit
  • 0, 138 € : TVA sur TICPE

Dans le cas du gazole, on compte donc environ 0,938€ de taxe par litre sur 1,98€, soit presque la moitié du prix payé à la pompe. L’augmentation de la taxe TICPE a été en grande partie justifiée par une démarche écologique du gouvernement avec l’intégration de la taxe carbone.

Les conséquences de l’invasion de l’Ukraine

Les conflits internationaux, d’hier comme d’aujourd’hui, mettent en évidence la dépendance de la France au pétrole de manière générale, mais surtout sa dépendance aux importations provenant de l’étranger.

Par exemple, d’après le président de la branche carburant de Mobilians, Francis Pousse, 30% du gazole utilisé en France provient de l’étranger et 20% de celui-ci provient de Russie. Avec une telle part des importations provenant de Russie, le conflit actuel suscite inévitablement une hausse à la pompe.

Les mesures gouvernementales

Le premier ministre Jean Castex a annoncé la mise en place d’une remise de 15 centimes par litre pour tous les automobilistes à partir du 1er avril. Si cette mesure constitue un premier pas pour les Français, nombreux sont ceux qui la considèrent insuffisante (particulièrement face au poids des taxes détaillées ci-dessus).

Une nouvelle annonce suggère que des mesures supplémentaires seront instaurées début avril, potentiellement pour les ménages aux faibles revenus et les Français qui dépendent de la voiture pour le travail. Jean Castex a tout de même conditionné ces mesures à venir à la réélection d’Emmanuel Macron, une nouvelle considérée par certains comme manipulatoire à quelques semaines des élections présidentielles.

Quoi qu’il en soit, la situation inquiète et questionne. Une baisse des prix est pressentie dans les semaines à venir mais notre visibilité sur le long terme reste limitée face à un marché du carburant nerveux.

6 Commentaires

  1. Votre calcul est juste en ce qui concerne la part des taxes par rapport au prix « à la pompe ». Par contre, en ce qui concerne le montant des taxes par rapport au prix « distributeur », les chiffres seraient bien différents. En 2008, le baril de brut atteignait 1,50 $ et le prix à la pompe était en moyenne de 1,45 €. Au 22 avril 2022, le prix du baril de brut est à 1,07 $ et le litre de carburant à la pompe de 1,98 €.

  2. Des solutions existent pour faire des économies de carburant et d’énergie fossile. Mais elles ne sont pas assez connues. L’Ethanol pour les voitures essence, et les kits d’injection d’hydrogène pour les moteurs diésels. De plus c’est valable pout le gaz et le fuel. Malheureusement dans la législation française il y a un flou juridique sur l’emploi de ces solutions. La garantie constructeur !!! Et peut-être aussi le lobbying de l’OPEP !!!
    Les kits d’injection d’hydrogène c’est 20 à 30% de gasoil en moins (en fonction de la taille du moteur) un décalaminage du moteur et de l’échappement, et suppression du rejet de particules fines. (Plus besoin de pot catalytique)

  3. Bonjour, il serait intéressant de savoir le prix du baril d’il y a 1 ans et aujourd’hui, pour faire des comparaisons et vérifier si c’est bien le prix du baril qui fait augmenter les prix du carburant ou les taxe qui augmente.
    merci cordialement Mr Saux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.