Safety Score : l’outil d’évaluation de conduite de Tesla

0
386
Personne au volant

Tesla fait très certainement partie des entreprises à la pointe du développement technologique dans le secteur automobile. Engagés en faveur de la transition énergétique et de l’innovation, l’entreprise américaine s’est fait connaître pour ses modèles électriques et ses avancées vers une conduite autonome.

Un outil pour rassurer ses conducteurs

Le système de conduite autonome Tesla a énormément fait parler et l’entreprise a reçu de nombreuses mises en garde vis-à-vis de la sécurité de ces véhicules autonomes. Pour l’instant, aucune voiture entièrement autonome n’a été mise en circulation mais Tesla propose l’un des assistants de conduite les plus poussés du marché.

La principale critique faite à Tesla est que son assistant à la conduite risque de déresponsabiliser le conducteur et le rend moins attentif aux dangers de la route… Le Safety Score a pour but de répondre à ce problème en notant la conduite de ses utilisateurs entre 0 et 100 ! Son objectif est de renseigner le conducteur sur les risques potentiels qu’il prend et l’appeler à faire preuve de prudence si sa note est trop basse.

Le Safety Score évalue le comportement du conducteur sur la route et estime la probabilité qu’il soit responsable d’un accident, le test s’étend sur une trentaine de jours.

Les critères d’évaluation

Le Safety Score de Tesla contient un algorithme qui est alimenté de différents éléments :

  • La brutalité des freinages : si un ralentissement dépasse une force de 0,3g, il est considéré comme trop tardif ;
  • L’agressivité des virages : pour les virages, la force ressentie doit être inférieure à 0,4g ;
  • Le respect des distances de sécurité : le système évalue la distance laissée par le conducteur avec la voiture devant lui ;
  • Les avertissements de collision : les différents capteurs de la Tesla sont capables de comptabiliser le nombre de fois que le véhicule a dû signaler un potentiel risque de collision, le Safety Score prend en compte ces alertes ;
  • L’attention du conducteur : par exemple, si le conducteur retire ses mains du volant alors le véhicule émet un signal sonore avant de désactivé l’assistant « pilote automatique » afin d’inviter le conducteur à se concentrer pleinement sur sa conduite. Si cette procédure est enregistrée trop souvent par le Safety Score, cela fait baisser le résultat du conducteur.

Arrivée en France et réception

La mise à jour nécessaire pour obtenir le Safety Score n’a pas encore été proposée en France par Tesla et aucune date n’a été communiquée à ce jour. L’entreprise américaine préfère certainement tester cette nouvelle fonctionnalité à domicile avant de l’exporter.

Enfin, le Safety Score pose aussi certaines questions car certains utilisateurs s’inquiètent des dérives potentielles. En effet, la fonctionnalité n’offre aucune récompense aux automobilistes faisant preuve de prudence mais comment s’assurer que les mauvais scores ne seront pas utilisés contre les conducteurs ? Nous pouvons imaginer que ce type de données pourrait grandement intéresser les assurances par exemple.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’opposent aux différents outils de collecte de données tandis que les entreprises cherchent à rassurer sur la manière dont elles seront utilisées. Dans le cas de Tesla, les données seront probablement utilisées pour alimenter l’algorithme de l’Autopilot afin d’améliorer leur logiciel de conduite autonome !

Pour plus de prudence sur la route, n’hésitez pas à vous munir de l’application Coyote sans engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.