Taxe écologique : les nouveautés de 2019

47
39821
taxe écologique

Taxe écologique : un nouveau durcissement du malus écologique est prévu pour janvier 2019. Vous souhaitez acheter un véhicule neuf ? Coyote vous explique ce qui va changer en 2019 !

Arrivée d’une nouvelle taxe écologique en janvier 2019

Le gouvernement Macron va appliquer dès le début d’année prochaine une nouvelle taxe écologique, plus sévère que la précédente…

Elle a été annoncée courant juillet par les ministres de la transition écologique et des transports, Nicolas Hulot et Elisabeth Borne.

Le système de bonus-malus

Cette mesure s’inscrit dans le programme de bonus-malus écologique mis en place à l’issue du Grenelle de l’environnement de 2007.

Elle vise à inciter les acheteurs de véhicules neufs à se tourner vers des modèles moins polluants et à accélérer le renouvellement du parc automobile français, pour le rendre plus uniforme et plus respectueux de l’environnement.

Les acheteurs de véhicules émettant peu de gaz carbonique se voient attribuer un bonus écologique lors de l’achat, et parfois même une prime à la conversion sous certaines conditions.

Le malus est dû lors de la première immatriculation du véhicule, mais certaines taxes additionnelles existent déjà, calculées selon la puissance du moteur (en cheval-vapeur) concernant notamment les grosses berlines et sportives les plus puissantes. Enfin, pour les propriétaires d’anciens véhicules polluants, une taxe annuelle de 160 € est due à l’état.

Ce qui va changer au 1er janvier 2019

Cette nouvelle taxe écologique concernera toujours les acheteurs de véhicules neufs considérés comme polluants ainsi que les détenteurs d’anciennes voitures, selon le même système.

Cependant, le seuil de mise en place de cette taxe va être abaissé, passant de 120 à 117 grammes de CO2 par kilomètre parcouru.

En 2018, 27.6% des automobiles du marché étaient concernées, un taux qui ne pourra qu’augmenter en 2019…

Combien va coûter la nouvelle taxe écologique ?

Contrairement au seuil de déclenchement du malus, le montant des écotaxes correspondantes reste inchangé.

Il faudra toujours débourser une somme s’échelonnant entre 50 €, pour les véhicules rejetant 117g de CO2 par km, et 10 500 € pour ceux en émettant plus de 186 grammes…

Néanmoins, cette somme peut fortement différer sur un même modèle selon la motorisation. Par exemple, une Audi A1 TFSI (de 94 à 115g/km de CO2) ne sera pas soumise à un malus tandis qu’en version S1 (166g/km) l’acheteur devra s’acquitter d’une écotaxe de 5 340 €.

Qu’en est-il des bonus ?

Le gouvernement n’a pas encore annoncé les nouvelles règles du bonus pour 2019.

Il ne devrait à priori pas changer et toujours aller jusqu’à 6 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique neuf. N’oublions pas que le bonus écologique ne concerne plus l’achat de véhicules hybrides depuis 2018…

Vers une stabilisation de la taxe écologique ?

Eh non ! A priori, le gouvernement devrait continuer à abaisser le seuil de déclenchement du malus écologique de 3 g de CO2 par km tous les ans, et ce, au moins jusqu’en 2021 !

Il faudra désormais réfléchir sérieusement au choix de la motorisation lors de l’achat d’une voiture neuve.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle mesure ? Donnez-nous votre avis !

47 Commentaires

  1. Y’en a marre des écolofascistes qui sous le prétexte fallacieux d’empêcher une hausse de t° de 0.06°, créent et renchérissent les taxes sur le CO2; CO2 indispensable à la photosynthèse des plantes.
    La vérité, le réchauffement est du aux variabilités naturelles du climat, la hausse de t° précède la hausse de CO2 atmosphérique.
    Des taxes sur l’énergie pour appauvrir les peuples et faciliter l’avènement d’un gouvernement mondial…..
    Quand on sait qui a créé le GIEC, organisme politique, on comprend mieux…….

    • Bonsoir de plus en plus extrémiste dans les mesures. Quand on sait que 56% du PIB sont les dépenses de l’état pas étonnant qu’il fait être créatif pour ponctionner plus pour compenser les abus.
      In laisse faire les constructeurs automobiles sans protéger les consommateurs alors qu’au états unis vous pouvez acheter le kit antipollution qui bien sûr ne sera jamais homologué en France.
      Il ne pensent pas du tout écologique nos politiques mais juste imposition car ils n’ont pas encore trouver comment imposer les nouvelles énergies et compenser la perte qu’ils auraient sur le litre de pétrole qui je le rappelle est composé à plus de 80% de taxe.
      Depuis plus de 69 ans ont pourrait rouler a l’électricité avec le moteur magnétique que nos amis chinois produisent en masse…..
      Alors arrêtons de vivre dans un pays a la dérive depuis 30 ans qui ne veut pas réformer et qui est la risée en Europe.
      J’ai honte d’être français…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.