Innovation sécurité routière : que devient le passage piéton ?

1
2068
invention passage pieton

A l’heure du débat sur la sécurité routière et l’annonce de la limitation à 80km/h par le gouvernement, villes et quartiers expérimentent des innovations pour rendre la route plus sûre.

Le passage piétons se digitalise en Europe

Si en France, nous avons tendance à nous focaliser sur le comportement des conducteurs, ce n’est pas le cas de tous nos voisins européens ! Pour la ville de Bodegraven aux Pays-Bas par exemple, la sécurité routière passe beaucoup par la vigilance des piétons. La municipalité a donc fait installer des barres lumineuses sur les trottoirs, juste avant un passage piéton. Le dispositif vise particulièrement ce qu’ils appellent des « piétons zombies », en référence aux personnes qui ne lèvent pas les yeux de leur smartphone lorsqu’ils circulent en ville.
Une initiative du même ordre avait été lancée en Allemagne quelques temps auparavant, sous forme de feux de signalisation sur le sol.

L’initiative la plus avancée technologiquement est en pleine expérimentation à Londres. Le Starling Crossing est un passage piétons entièrement digital qui fonctionne grâce à des LED et au machine learning. Capteurs et caméras sont installés de part et d’autre du passage piétons : ils détectent les différents acteurs sur la route, analysent les vitesses et trajectoires et adaptent ainsi l’éclairage des LED en fonction des informations récoltées.

En France, passages piétons en 3D et bandes lumineuses

passage piéton lumineuxTrès récemment, un système d’éclairage a été installé en direction d’Angers, à la sortie de Corné (49), sur une route départementale. Le dispositif se met en marche en même temps que l’éclairage municipal et éclaire de deux bandes bleues latérales le passage piéton. A chaque extrémité des bandes se trouve en plus un plot surmonté d’un point lumineux. L’objectif est là aussi d’interpeler les conducteurs et de protéger les piétons.

Quant à Paris, la ville va se doter de son premier passage piéton en 3D. Un peu moins moderne que les initiatives précédentes puisqu’il ne s’agit que d’une peinture en trompe l’œil, cette technique est pourtant tout aussi efficace. L’illusion de blocs de béton à laquelle sont confrontés les automobilistes leur fait d’instinct lever le pied avant les passages piétons. On peut trouver des passages piétons en 3D en Islande mais aussi en Inde, dans la ville d’Ahmedabad, où aucun accident n’a été recensé, même six mois après l’installation du dispositif.

Source image : http://www.atlantico.fr/atlantico-light/pays-bas-passages-pietons-lumineux-20-pour-accros-smartphone-3002455.html

1 COMMENTAIRE

  1. Y’en a marre que tout soit mis sur le dos des automobilistes…
    La loi Badinter dit que le piéton a toujours priorité… certes, mais seulement s’il est RÉGULIÈREMENT engagé ! Et, pour ça, il faut (code de la route) qu’il ait regardé à gauche, puis à droite, puis encore à gauche avant de commencer à traverser.
    Et celui qui n’a pas levé les yeux de son portable n’a manifestement pas respecté cette disposition !
    Si on s’attaquait à ce genre de comportement irresponsable des piétons (et des cyclistes aussi, qui notamment prennent les sens interdits sans se soucier de rien !) on réduirait sensiblement, je crois, les blessés en ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here