Combien coûte une voiture électrique ?

24
12920
Voiture électrique en charge

Vous devez changer de véhicule et vous vous interrogez sur le coût des voitures électriques ? Vous avez entendu dire que les voitures qui fonctionnaient à l’électricité étaient plus chères que les voitures thermiques ? Les experts Coyote font le point sur le prix des voitures électriques proposé actuellement sur le marché, et vous expliquent tout ce qu’il faut savoir sur le coût réel de ces véhicules de plus en plus en mesure de concurrencer les modèles dotés d’une motorisation traditionnelle.

Quel est le prix d’une voiture électrique ?

Le prix de vente est un des critères les plus importants lorsqu’on souhaite acheter une nouvelle voiture. En matière d’automobile, il est fréquent d’entendre dire que l’électrique est plus cher que le thermique.

Si cette affirmation est vraie, il convient toutefois de la nuancer : bien qu’aujourd’hui, les véhicules électriques soient toujours plus chers à l’achat que les voitures fonctionnant à l’essence ou au diesel, il existe désormais une plus grande gamme de véhicules, dont certains sont relativement bon marché.

De plus, plusieurs critères, tels que les coûts de consommation et d’utilisation du véhicule, mais aussi les aides au financement proposées par l’Etat, permettent de réduire votre facture globale lorsqu’il s’agit d’acheter une voiture électrique.

Combien coûte une voiture électrique à l’achat ?

Comme mentionné précédemment, le prix moyen d’une voiture électrique à l’achat est généralement plus élevé que celui d’une voiture thermique équivalente.

Pour une voiture neuve, comptez entre 20 800 euros (hors bonus éco), montant correspondant au prix de la Dacia Spring (l’une des voitures électriques les moins chères du marché) et 90 000 euros environ pour les modèles haut de gamme. Les véhicules électriques les plus luxueux affichent des prix plus élevés, à l’image de la Tesla Model S (à partir de 113 990 euros pour la Dual Motor et 138 990 euros pour la Model S Plaid) ou la Tesla Model X (141 990 euros pour la Model X Plaid).

Ces variations de prix s’expliquent notamment par des différences de performance : selon son modèle, une voiture électrique peut posséder une autonomie allant d’environ 150 km, à plus de 600 km pour les modèles de luxe (avec une moyenne d’environ 350/400 kilomètres). De même, si les véhicules basiques voient leur vitesse limitée à 120 km/h, un modèle haut de gamme peut facilement atteindre les 250 km/h. À l’heure actuelle, les modèles possédant une autonomie limitée sont logiquement ceux qui affichent les prix les plus attractifs (entre 20 et 40 000 euros).

Sur le marché de l’occasion, les prix sont bien sûr moins élevés, mais restent tout de même supérieurs aux modèles thermiques équivalents. Pour l’achat d’une voiture électrique de seconde main, vous pourrez ainsi trouver des véhicules à moins de 10 000 euros, mais il convient d’être particulièrement vigilant quant à l’usure de la batterie.

Quel est le coût réel d’une voiture électrique ?

Plus encore que pour les voitures thermiques, le prix de vente des voitures électriques n’est pas représentatif du montant de votre investissement. Pour obtenir le coût réel de votre véhicule, il faudra prendre en compte les aides au financement proposées par l’Etat, ainsi que le coût d’utilisation de la voiture.

Les aides gouvernementales pouvant diminuer le coût d’achat de votre voiture électrique

  • Le bonus écologique : 5 000 € maximum pour un véhicule électrique dont le prix de vente est inférieur à 47 000 euros TTC et ayant une masse inférieure à 2,4 tonnes (pour une voiture neuve). Les personnes (physiques) qui possèdent un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 089 euros peuvent également obtenir une augmentation du bonus de 2 000 euros.
  • La prime à la conversion : jusqu’à 6 000 € (dans la limite de 80 % du prix d’achat du véhicule) si vous mettez à la casse votre ancien véhicule diesel immatriculé avant 2001 (2006 si le ménage est non imposable) ou avant 1997 pour une voiture essence. Le montant de la prime à la conversion dépend de plusieurs critères en 2023 :
    • de votre revenu fiscal par part (devant être inférieur ou égal à 22 983 euros pour pouvoir en bénéficier) ;
    • de la catégorie de l’ancien véhicule (diesel ou essence) ;
    • du nouveau véhicule acheté.

Comment connaître le coût d’utilisation d’une voiture électrique ?

Pour savoir combien va vous coûter votre véhicule quotidiennement, vous devez connaître le coût de la recharge d’une voiture électrique. Pour cela, il convient de se renseigner sur le prix du kWh d’électricité, variant fortement selon le prestataire qui vend l’énergie, la formule de paiement privilégiée ou l’option choisie pour recharger la voiture (recharge à domicile ou hors domicile).

Actuellement, en ce qui concerne les recharges à domicile :

  • comptez entre 2,20 et 3,70 euros le plein d’électricité en heures pleines avec une recharge à domicile ;
  • comptez entre 1,34 et 2,20 euros en heures creuses environ.

(Ces tarifs sont donnés à titre indicatif et peuvent fluctuer selon l’évolution des prix de l’électricité).

Pour les recharges hors domicile, les variations de prix sont trop importantes pour établir des moyennes pertinentes (entre 0,40 et 0,60 euros au kWh). Cependant, sachez que votre consommation en « carburant » vous coutera dans tous les cas beaucoup moins chère que celle des véhicules thermiques, y compris en cas de fortes hausses des prix de l’électricité.

Où recharger votre voiture électrique ?

Vous pouvez recharger votre voiture aux bornes présentes un peu partout en ville, mais aussi chez vous sur une prise domestique standard grâce au câble fourni ou, pour aller plus vite, au moyen d’une wallbox. Il s’agit d’une borne de recharge spécialement conçue pour les véhicules électriques, censée éviter les risques de surchauffe. Il vous faudra compter entre 500 et 1 200 € pour acquérir un tel dispositif, sans parler des frais d’installation ! Notez cependant que ce genre de système peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 30%.

Avec l’application d’aide à la conduite Coyote, fini les difficultés pour trouver des bornes de recharge pour votre voiture électrique : notre application vous permet de localiser en temps réel toutes les bornes situées sur votre trajet !

Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?

Entretenir un moteur électrique présente un coût moindre en comparaison d’un moteur thermique : vous n’aurez donc réellement qu’à prendre soin de vos freins et pneumatiques.

La solution de la location

La batterie est l’élément qui explique la grande différence de prix entre une voiture électrique et une essence puisqu’elle peut coûter entre 4 000 et 6 000 €, compris le plus souvent dans le prix de vente affiché par le constructeur.

De nombreuses personnes choisissent donc de louer leur batterie, ce qui leur permet de baisser significativement le prix d’achat de leur voiture. La location d’une batterie implique cependant un budget mensuel d’au moins 60 €. Il est toutefois bon de savoir qu’en cas de problème, les frais de réparation sont pris en charge.

Une voiture électrique, est-ce plus rentable ?

En octobre 2018, l’UFC-Que Choisir a publié le résultat d’une enquête sur ce sujet, s’appuyant sur le CTP – le coût total de propriété – qui englobe les problématiques d’assurance, de carburant, d’entretien, de financement et de dépréciation à l’usage.

Il s’avère que, grâce aux bonus gouvernementaux, les véhicules électriques sont aujourd’hui « en réalité plus économiques que les véhicules utilisant un carburant fossile » ! Ce constat est d’autant plus flagrant en zone rurale.

L’UFC-Que Choisir estime même que d’ici 2025, la baisse des coûts de construction devrait permettre aux véhicules électriques d’être compétitifs face aux voitures à moteur thermique, même en l’absence d’aides.

24 Commentaires

  1. Le prix d’une voiture électrique est très élevé, les constructeurs connaissant par avance les bonus et autres aides pour les futurs acquéreurs d’où les prix de ventes adaptés.
    Les performances sont très limitées et variables en fonction des conditions météo et de la densité du trafic routier. Leur poids est aussi un handicap, surtout pour les hybrides avec une maigre autonomie en électrique. L’ensemble moteur + batterie pèse 450 kg pour une 3008. Ce poids augmente, comme pour le tout électrique, le coût de l’essence et les pneus et le freinage.
    La comparaison est certes difficile avec tous les paramètres des différentes motorisations.
    Et qu’en est-il des 38 milliards d’euros que rapporte les différentes taxes par an sur les carburants du thermique à l’état ? Il faudra, tôt ou tard, trouver ceux qui les paieront!! Je vous laisse deviner!

    • Concernant l’augmentation à venir de l’électricité et des taxes y afférentes vous avez complètement raison.
      C’est d’ailleurs pour une question de taxes que les véhicules au gaz naturel n’ont pas été développés en France car les gouvernements de l’époque ne savaient pas comment appliquer la TIPP alors que, comparé à l’essence ou au gasoil, la pollution aurait été énormément diminuée.
      La pseudo écologie n’est qu’une histoire de gros sous dont les lobbys politico-financiers des énergies renouvelables bénéficient

  2. louloupecane
    bonjour je suis électricien compteur sur ma borne de recharge
    mon épouse fait 75 km jour pour aller bosser soit en 2021 250 euros de gasoil par mois et maintenant 50 euros d’électricité plus l’entretien de la voiture 96 euros annuel
    assurance moitie prix je vais continuer a l’électrique
    cordialement

  3. l’autonomie d’un véhicule électrique est calculée sur une vitesse de 50 km/h , si vous roulez à 130 km/h l’autonomie diminue de moitié sans compter si vous roulez de nuit ,par temps de pluie , le chauffage, la clim etc… . Les compteurs Linky chez les particuliers sont prévus pour détecter les recharges de véhicules et les taxer dans un avenir qui se rapproche à grand pas. Actuellement un plein de bioéthanol revient moins cher que l’électrique . Sans compter le temps d’attente pour recharger un véhicule électrique et quand il y aura une majorité de véhicules électriques ce sera la grosse galère pour les vacanciers avec des parcours dépassant les 500 kms et même moins.

  4. L’autonomie des véhicules électriques annoncée par les constructeurs est celle mesurée dans des conditions optimales, à savoir température extérieure voisine de 20°, à vitesse constante autour 50km/h. En hiver en basse température l’autonomie diminue de 40 à 50% (et l’été la climatisation impa te aussi la conso)lorsque vous roulez en ville là aussi l’autonomie s’en trouve affectée.
    Au niveau des bornes de recharge publiques, c’est la jungle des tarifs, on nous facture la durée de branchement + le nombre de Kwh consommés, par conséquent moins votre véhicule ne charge rapidement plus le coût de la charge est élevée. Les concessionnaires se gardent bien de vous donner toutes ces informations et restent très flous quant au fonctionnement des bornes publiques.

    • C’est sûr que c la jungle… mais c encore souvent subventionné (2h de gratuité à Nice par exemple) et quand je charge chez moi a 8ct le kWh, ça le fait 2€ les 100km pour 400CV… imbattable même avec 15% d’augmentation en 2023
      Qui croit que de l’électricité qui coûte 0,04€ le kWh à produire en france va pas redescendre dans les années qui viennent ?

  5. On esr en hiver qu’est ce que vous faites si vous etes bloqué 2 heures sur une route la batterie tourne pour le chauffage et après combien de km vous restent ils ou cela est vrai par grosse chaleur avec la climatisation !!!

    • Le cas qui arrive 1 fois par décennie …
      Faut choisir un modèle avec pompe à chaleur : 500W/h
      Et/ou les sièges chauffants … 100 à 200W par heure
      Y’a des youtubeurs qui ont dormi dans leur caisse toute la nuit par – 20 … donc 2h de bouchons par 0, j’ai déjà fait, ça passe facile

  6. Dommage d’ignorer la réalité en ne faisant pas remarquer que la recharge en trajet long peut etre extrêmement couteuse, sans tenir compte des evolutions previsibles du prix du Kwh. Dommage aussi de laisser de coté le probleme du bilan carbone des « grosses » batteries, mis en evidence par l’Ademe par exemple.
    La seule solution vraiment perenne, meme si je comprends bien que ce n’est pas une bonne nouvelle pour Coyote , c’est de MOINS rouler, et meme beaucoup moins si l’on envisage un bilan carbone de 2 tonnes par habitants

  7. Le bilan carbone d’une voiture électrique est catastrophique. l’automobile pollue le plus à sa construction et lors de sa destruction et non pas pendant sa durée de vie.
    Je garde ma vielle auto !

    • C’est si faux…
      13000 km pour être au break entre les 2 solutions en France … et en ne parlant que du C02!
      Pas de toutes les autres saloperies que crachent un moteur à combustion et qu’on respire si ardemment quand on se balade en ville
      Des fois, je ne m’arrête même plus dans la rue de mon village pour acheter du pain, tellement la pollution est agressive le matin avec les moteurs froids…

  8. Que d’erreurs, lamentable. D’abord la voiture électrique la moins chère, la spring, n’est plus depuis longtemps à 16 990 mais à 20 880 euros. La Tesla modèle 3 est à 44 490 euros soit entre 39 490 et 37 490 suivant le bonus qui n’est pas de 7000 euros pour tout le monde mais varie entre 5 et 7 000 euros suivant les revenus. Sans compter une éventuelle prime de conversion qui peut aller jusqu’à 6 000 euros en fonction des revenus, soit pour des faibles revenus une modèle 3 pour 31 490 euros.
    La modèle Y est à 46 990 euros donc éligible également aux différents bonus et aides.
    Et ses voitures ont presque 500 KM d’autonomie.
    Comme vu précédemment le bonus écologique n’est pas de 7000 euros pour tout le monde mais pour les revenus inférieurs à 14990 euros par part. Pour les autres c’est 5000 euros.
    Ce que vous appelez prime à la conversion est aussi fonction des revenus et peut aller jusqu’à 6000 euros.
    Si vous connaissiez un tant soit peu le sujet vous verriez que l’autonomie des voitures est en moyenne de 400km comme par exemple le e208. Il y a très peu de voitures en dessous de 300km hors la Spring.
    Il n’y a pas besoins obligatoirement d’une wallbox pour charger chez soi mais une prise greenup à 16 ampères est suffisante, c’est personnellement ce que j’ai.
    Dernière erreur parmi les plus gros grosses (je ne vais pas tout relevé) la location de la batterie n’est plus usitée et même Renault avec sa Zoé l’a quasiment abandonnée. Peut être quelques marques chinoises mais avec des modalités bien précises.
    Vraiment dommage de saborder un article de cette façon alors qu’il suffit d’aller sur les sites du gouvernement pour mettre à jour ses connaissances sur les différentes aides et sur les sites des constructeurs ainsi que sur certains blogs sérieux de possesseurs de voitures électriques pour se mettre au courant du marché.
    Quand je vois le nombre d’erreurs sur un sujet que je maitrise un peu, je n’ose imaginer sur des articles dont je ne connais pas comment la lecture de ceux ci peuvent nous tromper.

    • C’est bien de maîtriser …
      Mais croyez-vous que les personnes qui ont une voiture de plus de vingt ans parce qu’elles ne gagnent pas assez pour l’avoir renouvelée vont investir plus de 30000€ dans une voiture électrique ?
      Bravo pour votre leçon d’économie !

    • Autre erreur : l’autonomie des voitures qui, comme les consommations normalisées des véhicules thermiques, ne reflètent pas la réalité.
      La 208 que vous citez en référence, donnée effectivement pour 400 kms, n’en fera guère plus de 250.
      En Norvège, pays qui se veut leader en Europe dans ce domaine, vous retrouvez des Tesla à 60 km/h sur les routes pour économiser leurs batteries.

  9. Que d’inexactitudes !!!
    La flambée actuelle du prix de l’énergie, de l’électricité en particulier, ne sont que les prémices de ce qui arrivera lorsque les automobilistes seront pris en otages dans le tout électrique.
    Actuellement, et pas en 2018, faire une recharge sur une borne hors domicile est aussi coûteux que de rouler à l’essence.
    Quant au prix des véhicules neufs, fort coûteux à finition équivalente, cela s’emparera aussi lorsque nous n’aurons plus le choix (à partir de 2035 ?) et quant les chinois nous vendrons à prix d’or les matières premières dont ils détiennent plus de 50% des ressources mondiales …
    Et, pour finir, le bilan carbone d’un véhicule électrique est moins bon qu’un véhicule thermique, bilan qui va s’alourdir au fur et à mesure que l’on s’engouffre dans les énergies renouvelables

    • Certes les prix en borne de recharges sont … multiples, et parfois chers.
      Mais ça n’est aussi cher que le gazole seulement sur autoroute (et encore, il y a des formules d’abonnement)
      Il existe le plus souvent des recharges de nuit en ville qui sont entre intéressantes … et pas trop chères selon les villes (c’était gratuit à Rouen jusqu’à il y a peu, c’est très peu cher à nice…)

      Quant à dire que le bilan carbone de l’elec est moins bon que celui d’un thermique … renseignez vous ? C’est vrai tant que la voiture n’a pas roulé mais ça fait 1 000 000 de km une voiture dans sa vie !

      L’électrique ne résoud pas le pb global, mais mieux que le thermique, en plus de ne plus polluer là où nous vivons… et je ne parle pas du C02, mais de toutes les autres saloperies qu’on a joyeusement respirées grâce à Peugeot et consorts du diesel …

      Il est vrai que le plus dur reste, pour nous comme pour les constructeurs : revoir complètement notre mobilité !

  10. On ne parle pas aussi des recharges à prix d’or sur les autoroutes. 20 € pour 100km
    Quid des prix de l’électricité à venir …

    • Dernière recharge, 248 Km pour 23,01€.
      Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas.
      J’ajouterai, vous ne connaissez pas toutes les recharges gratuites que l’on peut faire.

      • 248 km pour 23 € c’est une bonne affaire je fais la même distance avec 20 € de gasoil certes en polluant un peu plus mais où est l’intérêt de l’électrique la?

      • Les recharges gratuites vont à coup sûr disparaître à plus ou moins long terme. La gratuité au début d’une commercialisation est un processus couramment utilisé pour appâter le client.
        En outre, les gouvernements ne vont pas abandonner la manne céleste des accises sur les carburants fossiles. Ils vont donc transférer les accises sur l’électricité.
        Enfin, avec l’avènement des compteurs électriques intelligents, les fournisseurs vont pouvoir moduler leurs prix lors des pics de consommation, notamment quand vous rechargerez votre voiture.
        L’automobile a toujours été la vache à lait des gouvernements. J’ai bien peur que ce soit encore pire une fois que le tout électrique sera en place.
        Le seul point positif des véhicules électriques, en-dehors de l’agrément de conduite et de la diminution des nuisances sonores, c’est la diminution des émanations gazeuses, mais uniquement là où vous utilisez le véhicule. Les émissions de particules fines dues aux échappements disparaissent, par contre celles émises par l’usure des pneus augmentent, à cause de la lourdeur des véhicules. Mais le bilan est sans doute positif pour la qualité de l’air.
        Par contre, on sait que la production, très gourmande en matières premières, et le recyclage offrent un mauvais bilan carbone.
        Bref, pas évident de dresser un bilan clair et objectif au vu des informations dont nous disposons, mais une chose est sûre, le bilan financier sera mauvais pour le consommateur. Ceux qui ne s’en rendent pas compte ont des œillères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.