Les critères des Français pour choisir leur véhicule

4
1491
Comment choisir une voiture ?

Renault Clio IV, Peugeot 208 et Peugeot 3008 II : tel est le tiercé gagnant des voitures neuves les plus vendues, depuis début 2018, en France. Un podium qui donne quelques éléments de réponse quant aux critères des Français pour choisir leur véhicule.

1. Le budget

Le premier critère est… le budget évidemment ! Pas de Lamborghini ou d’Aston Martin dans notre Top 3. Les voitures les plus vendues en France sont de petites citadines, à l’exception de la Peugeot 3008 qui est un modèle familial. Le prix d’une nouvelle Clio ou d’une 208 se situe autour de 20 000 euros en fonction des options. Un prix assez bas pour l’achat d’une voiture neuve. Cependant, 60 % des Français achetant un nouveau véhicule optent pour une voiture d’occasion. Si le prix d’une deuxième ou troisième main est évidemment plus faible, le compteur, lui, affiche un chiffre plus élevé.

On regardera aussi les équipements comme le GPS, la climatisation, les airbags, etc., parfois proposés en option mais devenus des indispensables !

Trouver mon boîtier Coyote

2. La marque

Autre enseignement de notre Top 3 : il n’est composé que de marques françaises. Il en va de même pour l’ensemble des véhicules du Top 10 avec, en 4e position, la Citroën C3 III, qui devance le Renault Captur, la Dacia Sandero, la Peugeot 2008, la Peugeot 308 II, la Renault Twingo III et la Renault Mégane IV. Si Dacia est une marque roumaine, il s’agit tout de même d’une filiale du constructeur français Renault. La première voiture vraiment étrangère du classement est la Volkswagen Polo VI, qui pointe à la 13e position. Il faut dire que, pour plus de 40 % des Français, “acheter une voiture française est une marque de civisme”.

3. La catégorie de voiture

Un jeune célibataire de 22 ans n’achètera pas la même voiture qu’une mère de famille nombreuse. Un couple de citadins n’aura pas les mêmes besoins qu’une famille vivant à la campagne. La catégorie de voiture achetée dépendra grandement de votre âge, de votre situation familiale et de votre mode de vie. Evidemment, les familles avec jeunes enfants seront les premiers acheteurs de monospaces alors qu’un jeune venant d’avoir son permis s’orientera davantage vers une petite voiture d’occasion. Les SUV ont le vent en poupe, et séduisent la majorité des Français, quels que soient leur âge et leurs besoins.

4. La motorisation

Essence ou diesel ? Il y a encore quelques années, les amateurs de diesel justifiaient leur choix par un prix à la pompe moins élevé et une consommation de carburant plus faible. Cette solution était donc avantageuse économiquement pour ceux qui parcouraient plus de 15 000 km par an. Un seuil de rentabilité qui n’a plus vraiment de sens puisque aujourd’hui, le prix au litre du diesel dépasse celui de l’essence. Le gazole attire donc moins les consommateurs. D’ailleurs, la vente de véhicules diesel neufs a baissé de 5,44 % sur le premier semestre 2018 par rapport à la même période en 2017.

La vente de véhicules électriques et hybrides, quant à elle, continue d’augmenter. Sur cette même période, on note une progression de +36,84% pour les électriques, et +12,65% pour les hybrides ! Le marché des véhicules essence, quant à lui, stagne.

5. Le look !

Evidemment, les lignes d’un véhicule restent un critère important dans le choix. Souvenez-vous, par exemple, de la Peugeot 1007. Sur le papier, elle avait tout pour plaire : petit modèle citadin, griffe française… Pourtant, la marque au lion n’en a vendu que 124 000 exemplaires entre 2005 et 2009. Même échec pour la très clivante Avantime de Renault, qui n’avait été vendue qu’à un peu plus de 8000 exemplaires entre 2001 et 2003. Son concept, censé être révolutionnaire, se situait à mi-chemin entre le monospace et le coupé. A l’inverse, l’adorable Mini, relancée au début des années 2000 par BMW, connaît un succès qui ne se dément pas en raison de son look d’enfer…

Parmi ces trois critères d’achat, lequel est le plus important pour vous ?

4 Commentaires

  1. si j avais les moyens je choisirais déjà la ligne et plutôt une voiture allemande mais je ne suis pas séduit par la voiture electrique à mon avis pas encore au point pour remplacer le moteur à explosion (trop de contraintes).

  2. Pour ma part il y a trop d’électronique dans les voitures actuelles. Vous tombez en panne, si vous n’avez pas un garagiste sous la main, vous pouvez abandonner votre voiture au milieu de la chaussée, et faire confiance la valise miraculeuse ! je n’ai pas confiance dans l’électronique, leur programme et tout ce qui est magnétique.
    Selon les jours je dérègle les montres à mon poignet, je ne parviens pas à allumer mes plaques à induction, et vous voudriez que je leur confie ma vie ! malheureusement aujourd’hui on ne vie que par l’électronique et l’informatique. Donc cela fait quatre ans que je fais les salons de l’auto pour rien ! et attendant de que l’on m’interdise de conduire ma kangoo, qui fonctionnement très bien, sauf la fermeture centralisé que je ferme à clé, parce que je peux le faire, sur mon « vieux modèle » il y a encore les boutons de portière.

  3. Il m’a fallu remplacer un 806 qui est parti à la destruction
    Sortant d’un diesel j’ai préféré un essence 3008 de 165 cv
    Cette puissance couvre sans doute tous les besoin de confort et de tractage éventuel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here