L’histoire du radar routier en France

2
9439
radar barbecue
Radar Mesta 206 Source : http://www.autotitre.com

4700. Tel est le nombre de radars automatiques en France en 2018. Ce chiffre, en constante augmentation, ne prend pourtant pas en compte les radars mobiles. L’objectif des radars routiers est le même depuis leur création : réduire la vitesse automobile, le nombre d’accidents et, donc, celui des victimes de la route.

Quand a été inventé le premier radar routier ?

histoire des radars en franceLa sécurité routière n’était pourtant par une préoccupation majeure en 1946, quand a été expérimenté en France, le premier radar : le Mesta 100. Cet appareil était le fruit des systèmes de radars développés pendant la Seconde Guerre mondiale, qui servaient avant tout à repérer les bombardiers allemands. Le brevet du premier radar avait été déposé en 1935 par un Britannique, Robert Watson Watt.

Le radar barbecue des années 70

radar
Source : http://infos.radars.free.fr

Avec les Trente Glorieuses (1945-1975) et la démocratisation de l’automobile, le nombre de véhicules en circulation dans l’Hexagone explose. Les accidents et les victimes aussi. En 1972, le nombre de morts de la route atteint le chiffre faramineux de 17 000 ! Cette donnée catastrophique et le choc pétrolier de 1973 ont incité les autorités à prendre les premières mesures de limitation de vitesse sur autoroute et à mettre en place les premiers contrôles. C’est à cette époque que les gendarmes sont équipés du fameux « radar barbecue », qui tire son nom étrange de sa forme de… barbecue. D’autres lui préfèrent l’appellation « poêle à frire ». Le Mesta 206 (son nom plus technique) est commercialisé jusqu’en 1986 mais a été utilisé bien au-delà.

Ces appareils étaient précis mais difficiles à régler. Ils sont améliorés à partir de 1988, avec l’arrivée du Mestra 208.

L’apparition des radars jumelles et radars mobiles

radar
Source : http://www.radars-auto.com

C’est en 1997 que les radars laser, également appelées « jumelles », en raison de leur mode d’utilisation, apparaissent. Ils se perfectionnent au fil des années et atteignent aujourd’hui une portée de 900 m ! Ce système laser diffère des techniques utilisées jusqu’alors. Avant, le fonctionnement du radar routier se basait sur l’effet Doppler-Fizeau de l’écho radar, à savoir la modification de la fréquence de l’onde réfléchie.

radar
Source : http://www.radars-auto.com

Quelques années plus tard, apparaissent les radars embarqués à bord de voitures banalisées. Presque indétectables, ils ont souvent été critiqués pour leurs emplacements, qui n’étaient pas nécessairement les plus accidentogènes…

La révolution des radars automatiques

radar automatique
Source : http://www.radars-auto.com

2003 marque un tournant dans l’histoire du radar routier. C’est cette année-là qu’apparaissent les contrôles sanctions automatisés (CSA). Installés au bord des routes, ils sont composés d’une cabine (souvent blindée), d’un cinémomètre (le radar à proprement parler) et d’un système de prise de vue. Ils flashent les automobiles dépassant la limite autorisée. Ils se perfectionnent au fil des années et deviennent de plus en plus discrets : alors que de grosses cabines disgracieuses composaient la première génération de radars, aujourd’hui, les appareils de quatrième génération ne sont plus que de petits cylindres. Bien que presque invisibles, vous pouvez connaître leur emplacement grâce à des systèmes d’aide à la conduite.

 

L’amélioration des radars automatiques n’est pas seulement esthétique, elle est également technique. Aujourd’hui, les radars sont discriminants, et peuvent repérer la file du véhicule en infraction et sa catégorie (la limitation de vitesse pouvant être plus basse pour les poids lourds que pour les véhicules légers).

Le radar tronçon

radar tronçon
Source : http://www.caradisiac.com

Une des dernières innovations en date est le radar tronçon, qui calcule la vitesse moyenne d’un véhicule sur une distance donnée. Son fonctionnement se base sur des caméras infrarouges, des détecteurs de vitesse et un système de traitement d’images. Le premier radar de ce type a été mis en service en 2012. Si ce système vise également à se développer, l’avenir du radar routier passera sans doute par les drones, qui voleront au-dessus de nos routes pour contrôler notre vitesse et, plus généralement, notre comportement sur les routes.

2 Commentaires

  1. Au moyen âge on a « inventé » les « gens d’armes » pour protéger les voyageurs des bandits de grands chemins qui les détroussaient aux coins des bois…
    Aujourd’hui, ce sont les gendarmes qui se cachent aux coins des bois pour rançonner les voyageurs pendant que les bandits courent toujours…
    C’est beau mille ans de progrès !

  2. je me souviens dans les années 60 des radars embarquées dans des voitures banalisées avaient été interdites
    au nom de la liberté des citoyens . On les appelait : »les voitures pièges »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here