Mouse Jacking : le vol de voiture 2.0

0
238
Hacker devant un ordinateur portable

Le Mouse Jacking (traduit en français « vol à la souris ») est une technique de vol de voiture sans effraction grâce à un système de piratage informatique.

Les voitures ont beaucoup évolué durant les dernières décennies et la technologie qu’elles contiennent également. En effet, les éléments électroniques et informatiques sont de plus en plus présents. Avec ces changements, les voleurs se sont adaptés eux aussi ! Le Mouse Jacking est l’une de leur nouvelle technique de vol.

Comment fonctionne le Mouse Jacking ?

Dans un premier temps, les voleurs font des repérages afin de choisir la voiture à laquelle ils vont s’attaquer. Bien que le Mouse Jacking soit plus discret qu’un vol par effraction, cela reste une opération risquée pour les voleurs et ils s’assurent généralement que ça en vaille la peine. Par exemple, les berlines allemandes sont l’une de leurs cibles favorites.

Entrer dans le véhicule

Il existe deux cas de figure différents pour ce qui est d’accéder à l’intérieur du véhicule. La technique la plus courante est celle-ci : les voleurs sont équipés d’un brouilleur d’onde qui permet d’intercepter le signal de votre clé de voiture.

Au moment où vous cherchez à verrouiller votre voiture à distance, ils activent leur brouilleur et votre voiture reste ouverte. Évidemment, cela suppose que l’automobiliste ciblé ne prenne pas le temps de vérifier que la voiture soit bien fermée.

Dans l’autre cas de figure, les voleurs relèvent le numéro de série de votre véhicule afin d’obtenir une nouvelle clé auprès d’un concessionnaire. Dans ce cas, cela suppose qu’ils aient un complice au sein de l’établissement. En effet, les concessionnaires ne donnent pas de nouvelle clé sans vérifier l’identité du demandeur.

Démarrer le véhicule

Grâce au Mouse Jacking, les voleurs n’ont plus besoin de toucher aux câbles de la voiture pour la démarrer ! Ils connectent un ordinateur portable au tableau de bord de la voiture avant de se servir d’un logiciel qui permet de pirater le véhicule. Ces systèmes de piratage se vendent généralement sur le marché noir et permettent de démarrer un grand nombre de modèles de voiture.

En l’espace de quelques minutes, les voleurs peuvent donc prendre le contrôle du véhicule et repartir avec sans avoir à casser une vitre ou à toucher aux câbles.

Comment se protéger du Mouse Jacking ?

Le Mouse Jacking met en évidence les nombreuses faiblesses des voitures connectées et de la multiplication des éléments informatiques dans nos véhicules. Ces nouveaux conforts technologiques font le bonheur des hackers.

Pour se protéger de cette technique, il existe différents moyens :

  • Mettre une canne mécanique pour bloquer le volant de votre voiture lorsque vous la laisser : même si le voleur parvient à démarrer le véhicule, il ne pourra pas conduire ;
  • Installer un système d’alarme : les voleurs ne se doutent généralement pas de la présence d’un système d’alarme tiers et s’enfuiront dès son activation ;
  • Fermer sa voiture manuellement afin de contrer la technique du brouilleur d’onde (ou si vous utilisez la commande à distance, vérifiez que les portières soient bien fermées avant de partir) ;
  • Installer un traceur Coyote Secure pour pouvoir récupérer son véhicule en cas de vol.

Que faire en cas de vol par Mouse Jacking ?

Il y a encore quelques années, vous n’étiez pas sûr d’être couvert par votre assurance en cas de Mouse Jacking car cette technique ne laisse aucune trace d’effraction. Aujourd’hui, comme le phénomène s’est répandu, les assurances sont généralement contraintes de couvrir ce type de vol.

En cas de vol, pensez donc à faire votre déclaration auprès de votre assureur ainsi que des autorités moins de 48 heures après l’incident.

Si vous avez installé un traceur Coyote Secure, nos détectives, en partenariat avec les forces de l’ordre, retrouvent votre véhicule et le récupèrent n’importe où en Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.