Que doit-on vérifier sur son véhicule après 2 mois sans l’utiliser ?

0
147
Voiture vue de l'arrière

Après deux mois de confinement, nous sommes enfin autorisés à nous déplacer librement dans un rayon de 100 km. Alors que beaucoup étaient au chômage partiel et que d’autres découvraient les joies du télétravail, les voitures sont restées dans les garages. Beaucoup de Français, notamment les citadins, n’ont pas utilisé leur véhicule depuis le 17 mars. Que faut-il vérifier avant de reprendre la route ? Nous revenons sur les principales opérations d’entretien et de vérification.

Deux mois sans rouler, danger ?

C’est bien connu, il faut toujours réaliser un check-up complet d’un véhicule s’il n’a pas roulé pendant longtemps. Mais que signifie « longtemps » ? Les voitures font elles aussi face à l’épreuve du temps. En restant plusieurs mois ou années à l’arrêt, elles peuvent développer des problèmes mécaniques. On parle d’immobilisation prolongée quand le véhicule n’a pas servi pendant plus de trois mois.

Rassurez-vous, il est donc peu probable que ces deux mois de confinement aient fait du mal à votre voiture. Néanmoins, selon l’endroit où elle était garée, il se peut qu’elle ait souffert de cette période d’inactivité. Un véhicule immobilisé en extérieur, sous le soleil et les intempéries, est davantage soumis aux altérations qu’un véhicule en garage ou parking intérieur.

Le principal risque ? L’usure des joints, des durites, des pneus et des pièces en caoutchouc qui, sans cycle de chauffe et de refroidissement, se détériorent plus rapidement. La batterie peut quant à elle s’être entièrement déchargée, à cause des pertes de courant résiduelles. Une voiture qui n’a pas roulé pendant plusieurs mois aura donc du mal à démarrer.

Que vérifier avant de reprendre le volant ?

Que votre voiture ait été immobilisée quelques semaines ou plusieurs mois, il est plus prudent de réaliser un contrôle mécanique complet avant de reprendre la route. Voici les principaux éléments de votre véhicule à examiner.

  • Les pneus : après une longue période d’immobilisation, ils peuvent être déformés. Contrôlez et ajustez la pression.
  • L’huile et les liquides de frein, refroidissement et lave glace : remettez-les à niveau avant de prendre la route.

Pour le liquide de refroidissement, vérifiez qu’aucune fuite ne s’est produite au niveau du radiateur, des durites et de la pompe à eau.

  • Les canalisations de frein et d’embrayage hydraulique : vérifiez qu’aucune trace humide n’apparaisse sur les étriers, les cylindres de frein et la commande d’embrayage.
  • Les freins : assurez-vous de la stabilité de la pédale en appuyant dessus à plusieurs reprises. Actionnez le levier du frein à main afin de déceler les points durs.
  • La batterie : rechargez votre batterie ou bien remplacez la vôtre avec une batterie neuve, correctement chargée. Réalisez un test en laissant tourner le moteur au ralenti jusqu’au déclenchement du ventilateur. Arrêtez le moteur puis laissez-le refroidir avant de conduire votre véhicule.
  • L’appareillage électrique et l’éclairage : contrôlez que tout fonctionne correctement pendant la chauffe du moteur.

Quand vous êtes sûr que tout est en ordre, vous pouvez reprendre la route sereinement. S’il peut paraître évident de faire une vidange avant la réutilisation de votre véhicule, il est en réalité préférable d’attendre quelque temps. En effet, pendant cette période à l’arrêt, les impuretés du lubrifiant se sont déposées contre les parois du moteur. Ce dernier est donc encrassé. Avant de le vider puis de le remplir avec une huile moteur neuve, mieux vaut utiliser votre voiture normalement pendant quelques jours afin que les impuretés se mêlent progressivement au lubrifiant. Comptez une semaine avant d’effectuer votre vidange. Vous évitez ainsi tout risque de grippage, de coulage des bielles ou de problème de lubrification.

Quelles mesures prendre avant d’immobiliser son véhicule ?

De nombreuses raisons peuvent vous pousser à immobiliser votre véhicule pendant plusieurs mois. Et, soyons honnêtes, nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle situation comme celle que nous venons de vivre.

Voici donc quelques précautions à prendre la prochaine fois que vous devrez déserter votre voiture sur une période prolongée :

  • Calez votre véhicule sur des chandelles afin d’éviter que les pneus se déforment avec le temps. Si cela est impossible, prenez le réflexe de desserrer le frein à main et de bloquer les roues arrière avec des cales ou des tasseaux de bois. Avec l’humidité, des moisissures peuvent apparaître dans l’habitacle.
  • Pour éviter la stagnation de l’air, laissez vos vitres ouvertes de 1 ou 2 cm.
  • Débranchez votre batterie pour ne pas qu’elle se décharge complètement. Il vous suffit de dévisser la cosse pour déconnecter le fil relié à la borne positive. Veillez à bien couper le moteur avant cette opération.
  • Enfin, ne laissez jamais le réservoir vide. Un demi-plein permet aux impuretés de ne pas accrocher le fond du réservoir.

Après deux mois de confinement, beaucoup sont heureux de retrouver leur voiture et de reprendre la conduite. Pour qu’aucun problème ne survienne sur la route, suivez nos conseils et réalisez un check-up minutieux des différents organes de votre véhicule. Et n’oubliez pas de charger votre GPS connecté avant de reprendre le volant ! Vos appareils d’aide à la conduite se retrouvent eux aussi la batterie à plat après plusieurs semaines d’inactivité.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.