Tout savoir sur la voiture à hydrogène

5
6880
Capots de voitures

Il y a quelques temps déjà, le marché automobile a vu l’arrivée des voitures électriques grand public. Mais aujourd’hui, une nouvelle concurrente pointe le bout de son nez : la voiture à hydrogène, sortie tout droit des films de science-fiction, une voiture… qui ne rejette que de l’eau ! Pour les particuliers, s’agit-il d’un rêve, ou bien a-t-on affaire au futur de l’automobile ? Découvrez toutes les infos à ne pas manquer sur les véhicules à hydrogène.

En 2006 déjà, Toyota présentait un premier prototype de voiture à hydrogène, au coût très élevé et aux performances en-dessous des attentes du constructeur. En seulement 15 ans, la recherche a grandement avancé, et a permis la mise sur le marché de voitures hybrides à hydrogène à des prix toujours élevés, mais relativement accessibles aux particuliers. Avant de parler de l’offre commerciale de ces véhicules, voyons ensemble leur fonctionnement !

Une technologie de pointe : comment fonctionne le moteur à hydrogène ?

Une voiture à hydrogène fonctionne de la même manière qu’une voiture électrique, si ce n’est qu’elle est alimentée par une pile à hydrogène. Autrement dit, on retrouve dans ces voitures un moteur électrique, une pile à combustible, un inverseur, une batterie tampon, et pas d’essence dans le réservoir mais de l’hydrogène comprimé. Son fonctionnement est finalement assez proche de celui d’un hybride classique, car le véhicule est équipé d’une batterie, qui est rechargée par la pile à hydrogène. Autre atout de ce véhicule : la batterie et la pile à hydrogène peuvent fonctionner simultanément pour alimenter le moteur en cas d’effort important à fournir.

A noter, pour toute émission, le véhicule rejette un peu d’eau, et un peu de chaleur. Peut-on alors se laisser tenter par cette nouvelle voiture écologique ?

Quelle offre commerciale pour les particuliers ?

Les voitures à hydrogène peuvent en effet bénéficier d’un bonus écologique allant jusqu’à 3000€. Dans la réalité, la production de l’hydrogène, et du dispositif nécessaire pour l’utiliser comme carburant a un coût écologique et énergique pour l’instant assez élevé. Voyons quel impact cela a sur le prix des modèles disponibles.

Hyundai et Toyota ont été les pionniers dans la commercialisation des véhicules à hydrogène. La Toyota Mirai aligne 174 chevaux, pour 650km d’autonomie, quand la Hyundai Nexo aligne 163 chevaux pour une autonomie de 666km. Pour ces deux modèles, comptez entre 68 000€ et 80 000€, voire plus en fonction des finitions et des options.

Toutefois, les véhicules utilitaires ne sont pas en reste. En effet, Renault avait déjà lancé en 2019 une version hydrogène de son utilitaire bien connu, le Kangoo, pour 60 chevaux, 370km d’autonomie, et un prix de de départ 48 300€.

Les autres constructeurs, quant à eux, s’insèrent rapidement sur le marché, comme BMW qui annonce sa propre berline à hydrogène pour 2022. Autrement dit, l’offre se développe pour toutes les bourses et tous les usages, particuliers comme professionnels.

Où faire son plein d’hydrogène ?

Un des freins actuels au développement de l’offre commerciale des voitures à hydrogène est la faible présence de stations-service à hydrogène. On compte aujourd’hui un peu moins de 50 stations-service adaptées en France, la plupart étant situées dans les grandes villes. D’année en année, de nouvelles stations continuent à apparaitre, si bien que l’on peut s’attendra à un maillage correct du territoire métropolitain.

Ce problème de logistique nécessite l’implication des pouvoirs publics et des groupes industriels dans une politique généralisée de production et de distribution de l’hydrogène. Heureusement, à Matignon, comme à Bruxelles, on affirme la volonté de réduire les émissions de gaz carbone, notamment via ces véhicules hybrides.

Pour l’instant les premières avancées semblent concerner le développement des véhicules à hydrogène pour le fret, le transport public, et le transport lourd. Gardons espoir : avec ces politiques communes, l’accès généralisé aux véhicules à hydrogène est en bonne voie !

5 Commentaires

  1. Quel coût à la pompe ?
    Quel impact écologique pour la production de l’hydrogène.?
    Les batteries sont elles aussi polluantes que celles utilisées pour les voitures électriques ?

  2. évidemment l’avenir comme le dit CLAUZEL serrai de faire marcher nos véhicule actuel à l’hydrogène
    chose tout à fait faisable pour nos ingénieur, on vas bien sur mars, mais voila le problème majeur comment taxer l’utilisateur, comment éviter une catastrophe industrielle les milliards perdu dans les forage, pétrolifère ,les station d’essence et la mise en faillite de nos amis KATARIEN et autres actionnaires donc vous voyer bien mission impossible et pourtant dans ma jeunesse deux mécaniciens
    avait réussi à faire marcher leur véhiculerais ils ont mystérieusement disparu

  3. Pour être complet, vous devriez aborder la question : Comment fait-on l’hydrogène carburant, avec le coût écologique et énergétique. Combien de calories électriques à fournir pour obtenir 1 calorie utile fournie par l’hydrogène.

    • Oui, bien sûr, la fabrication de l’hydrogène nécessite soit des hydrocarbures soit de l’énergie électrique en grande quantité. Mais, rouler au tout électrique en France, c’est rouler à l’énergie nucléaire. Il faut donc faire un bilan complet pour voir ce qui est le plus rentable et le moins gourmand pour l’environnement.

  4. Pourquoi ne pas utiliser l’hydrogène comme le gaz dans un moteur thermique ? Cela serait peut-être moins onéreux. Les adaptations à faire pour un moteur essence seraient-elles beaucoup plus chères que l’adaptation au gaz ?
    J’ai entendu parler il y a quelques années, d’un brevet de production autonome d’hydrogène immédiatement étouffé : le principe était basé sur une plaque vibrante chargée d’électrodes pour l’électrolyse de l’eau contenue dans un réservoir. La fréquence de vibration dépendait de la puissance demandée. L’hydrogène ainsi produite était consommée immédiatement, évitant ainsi les problèmes liés au stockage. C’est du moins ce dont je me souvienne…
    A l’évidence il y avait un problème majeur : comment taxer l’utilisateur ???

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.