Habiter dans un van : tout ce qu’il faut savoir

0
621
Van aménagé

Habiter dans un van, ou vanlife, est un mode de vie qui séduit celles et ceux à la recherche de liberté au quotidien. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réussir votre expérience de vivre dans un van pour vos vacances ou à l’année.

Van aménagé : le succès des véhicules de loisirs

Du mythique combi Volkswagen des années 1960 à la camionnette aménagée, le marché du van aménagé a le vent en poupe en 2020 en France : il représente 25 % des ventes de véhicules de loisirs.

Face à l’engouement pour ces véhicules, plusieurs constructeurs automobiles proposent leur utilitaire à aménager en van. Fiat Ducato, Citroën Jumper, Renault Master, Volkswagen Grand California 600 ont de belles hauteurs sous toit pour être transformé en van.

Pour des versions plus compactes, en particulier pour accéder aux parkings qui limitent la hauteur à 2 mètres, il vaut mieux se tourner vers le Volkswagen Transporter, Renault Trafic, Citroën Jumpy ou Ford Transit. Enfin, dans la droite lignée du van Volkswagen California, Mercedes ou Ford proposent aussi leur van compact.

Plus facile à prendre en main, plus discret et moins cher qu’un camping-car, le van ou l’utilitaire aménagé offre de nouvelles occasions pour partir en vacances sans se fixer à un endroit. Certains font même le choix de vivre à l’année dans un van !

Acheter un van aménagé : quel budget ?

Si l’achat d’un véhicule neuf tout aménagé peut coûter jusqu’à 50 000 euros, nombre de propriétaires s’en sortent pour moins cher en achetant un van d’occasion entre 5 000 et 8 000 euros. Pour transformer ou aménager le van à votre goût, il faut compter environ 2 000 euros.

Van sur la route

Les vanlifers, du blog « Casquette et Baskets », précisent sur leur site en avoir eu pour un peu plus de 1 800 euros pour réaménager totalement leur van. Entre minimalisme et goût pour le bricolage, l’aménagement d’un van doit répondre à deux contraintes :

  • avoir tout sous la main rapidement ;
  • répartir intelligemment les rangements.

À la fois cuisine, chambre, salle de bain et garage, votre van doit aussi être bien isolé pour un meilleur confort, en particulier pour y vivre l’hiver.

Vivre en van : quelles sont les contraintes légales ?

Appartenant à la catégorie des « véhicules de tourisme », le van aménagé dispose des mêmes droits qu’une voiture : il doit donc se plier au même Code de la route pour la circulation et le stationnement. D’ailleurs, aucune loi n’empêche de dormir dans son véhicule.

En revanche, stationner et dormir dans un van aménagé ne signifie pas avoir le droit de camper sur la voie publique. De jour comme de nuit, il est interdit de poser des cales sous les roues du van, de déployer un store ou de déposer des chaises sur le sol. Comme tout véhicule à l’arrêt, seules les quatre roues sont au sol et rien de plus.

Néanmoins, dans les campings et les aires d’accueil municipales, les règles d’installation sont différentes.

Si vous décidez d’habiter dans un van aménagé à l’année, ce sera la fin de l’adresse postale fixe. Pourtant, si vous avez besoin de recevoir du courrier, vous pouvez le faire expédier chez des amis ou votre famille ou avoir une boite postale.

Cependant, attention aux questions fiscales : en France, vous avez besoin d’être rattaché à un foyer fiscal. Une des solutions à envisager peut être de vous déclarer comme « nomade sans domicile fixe » et de dématérialiser la plupart de vos courriers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.