5 conseils pour circuler en deux-roues dans les bouchons

0
1929
bouchons et moto

Pour circuler plus vite au quotidien et éviter les embouteillages, nombreux sont ceux à opter pour un deux-roues. Pour allier gain de temps et sécurité dans les bouchons, voici 5 conseils à suivre. En route !

Anticiper l’embouteillage

Si vous remarquez un ralentissement ou un bouchon, votre premier réflexe en arrivant à sa hauteur doit être de :

  • Ralentir,
  • Mettre vos feux de détresse.

Au choix, vous pouvez ensuite décider de vous arrêter sur une aire de repos ou sur le bas-côté s’il est stabilisé.

Vous pouvez également rouler dans l’embouteillage :

  • En suivant pas à pas les véhicules qui vous précèdent,
  • En profitant de la tolérance sur les remontées de file.

Rappel : l’arrêt ou la circulation sur une bande d’arrêt d’urgence est interdite et peut vous coûter (très) cher en deux-roues ou quatre-roues.

Pratiquer la remontée de file en respectant les règles

Remonter les files de voiture par la gauche est fréquent pour les conducteurs de deux-roues, entre deux files de circulation à l’arrêt ou en mouvement. En ville notamment, cette pratique est répandue pour éviter les embouteillages ou se positionner sur la ligne de feu.

Face à la congestion de la circulation urbaine ou péri-urbaine, la remontée de file fait l’objet d’une expérimentation depuis 2016 et concerne les motards ou conducteurs de scooters à 3 roues (largeur inférieure à 1 mètre).

Pour remonter les files prudemment :

  • Circulez entre les deux voies les plus à gauche de la chaussée,
  • Ne dépassez pas la vitesse de 50km/h,
  • Mettez vos feux antibrouillard pour être plus visible,
  • Respectez la distance de sécurité avec le deux-roues qui vous précède,
  • Signalez votre intention au moment de rejoindre ou quitter l’inter-file.

Rouler prudemment et sans forcer

En ville ou sur une voie rapide, le risque premier est le changement de file d’un autre véhicule qui ne vous aurait pas vu. Même si la cohabitation entre quatre-roues et deux-roues s’améliore, dans les embouteillages, la prudence est de mise.

Parmi les automobilistes, nombreux sont ceux à changer de file pour aller plus vite ou ceux qui se divertissent dans les bouchons et sont donc moins attentifs : téléphone, cigarette, maquillage etc.

Rappelez-vous que la circulation inter-files est tolérée mais pas (encore) de plein droit. Votre prudence et votre sens de l’anticipation assureront votre sécurité. A l’inverse, en échange de toute courtoisie d’un autre usager de la route, n’hésitez pas à remercier.

User de vos réflexes en ville

Si vous circulez en ville, vous vous exposez à une route faite de nombreux obstacles potentiels : des piétons, automobilistes, livreurs ou motards par exemple. Si vous conduisez un scooter 50cc, vous aurez probablement plus de chances d’outrepasser les embouteillages qu’en moto. Les petits gabarits se faufilent mieux, c’est un fait mais n’oubliez pas que les piétons intègrent aisément la présence des voitures ou camions mais beaucoup moins la présence des deux-roues.

Gardez en tête que tout le monde ne respecte pas forcément les règles, qu’il s’agisse de piétons ou de véhicules. Ainsi, préférez la partie gauche de la chaussée pour circuler et restez attentif. Vous pouvez être invisible à tout moment (pour les transports en commun, les utilitaires ou aux croisements). D’où l’importance de travailler votre maniement du deux-roues, vos réflexes et de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse.

Suivre les règles de dépassement

En cas d’embouteillage, le code de la route n’autorise pas le dépassement par la droite. En deux-roues, vous devrez dépasser uniquement par la gauche tout en faisant bien usage du clignotant au moment opportun. Egalement, les contrôles de visibilité seront vos alliés à tout moment, notamment pour vous rabattre en toute sécurité.

 

Bonne route !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here