Radar en Italie : tout savoir sur les limitations de vitesse

9
41611
limitation de vitesse en italie

Un accord entre la France et l’Italie pour les contraventions

Vous partez en vacances en Italie ? Sachez que les radars flashent tout autant les automobilistes qu’en France. Et pas seulement les automobilistes transalpins. Depuis le 1er janvier 2016, un accord entre la France et l’Italie a mis en place un « échange transfrontalier d’informations », comme c’était déjà le cas avec l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse. Concrètement, si vous vous faites flasher par un radar automatique en Italie, vous recevrez la contravention dans votre boîte aux lettres. Et vice versa pour les automobilistes italiens flashés sur les routes hexagonales.

Italie : des limitations de vitesse presque similaires aux limitations françaises

Il faut savoir que les limitations de vitesse en Italie sont plus ou moins similaires aux limitations françaises : 50 km/heure en ville, 90 km/heure sur les routes, 110 km/heure sur les voies rapides et 130 km/heure sur autoroute. Ces limitations s’appliquent pour les véhicules légers. Pour les poids lourds, la vitesse maximale autorisée est la même que pour les voitures en ville, mais elle est abaissée à 70 km/heure pour les routes nationales et à 80 km/heure sur autoroute.

Le coût des excès de vitesse en Italie

Le permis à points depuis 2003

drapeau italieL’Italie aussi bénéficie du permis à points. Elle l’a mis en place en 2003 contre 1992 pour la France. Chaque automobiliste part avec un capital de 20 points. Cependant, les automobilistes français qui se font flasher par un radar sur une route transalpine ne se verront pas retirer de points. Ils devront en revanche payer l’amende correspondant à leur infraction.

Des amendes plus lourdes la nuit que le jour

Comme en France, plus la vitesse maximale autorisée est dépassée, plus l’amende est élevée. La différence notoire réside dans le fait que cette amende est majorée la nuit, entre 22 heures et 7 heures du matin !

Voici les « tarifs » :

  • Pour un excès inférieur à 10 km/heure, vous devrez débourser entre 41 et 168 euros la journée et entre 54,67 et 224 euros la nuit.
  • Pour un excès de plus de 10 km/heure et de moins de 40 km/heure, l’amende s’élève entre 168 et 674 euros la journée et entre 224 et 898,67 euros la nuit.
  • Pour un excès de plus de 40 km/heure et de moins de 60 km/heure, la sanction est de 527 à 2 108 euros la journée contre 702,67 à 2 810,67 euros la nuit.
  • Pour les excès supérieurs à 60 km/heure, vous devrez vous acquitter d’une amende comprise entre 821 et 3287 euros entre 7 et 22 heures et entre 1094,67 et 4382,67 euros si vous êtes flashé entre 22 heures et 7 heures du matin.

Ces amendes sont, bien sûr, assorties d’un retrait de points proportionnel à l’infraction pour les Italiens.

Des radars automatiques dans toute l’Italie

Comme en France, l’ensemble du pays dispose de radars automatiques. Ils sont nettement plus présents sur les autoroutes, aux abords des grandes agglomérations (Milan, Rome, Naples…) et au bord des côtes, zones souvent touristiques. Le sud du pays compte également moins de radars que le reste du pays. Mais quelle que soit la région dans laquelle vous circulez, il peut s’avérer utile de s’équiper d’un assistant d’aide à la conduite…

9 Commentaires

  1. Pour l’ITALIE où je me suis rendu à BOLOGNE depuis le GERS ,donc1200 kms j’ai pris l’autoroute à VINTIMILLE et là à part la partie qui monte le long de la côte et où il y a des radars dans les tunnels ,il faut faire attention sinon pour le reste beaucoup de radars leurres ,à tel point que les ITALIENS roulent très vite surtout sur les portions à quatre voies et pratiquement il faut rouler comme eux sinon vous vous faîte incendié .Par contre si vous recevez une amende qui à plus d’un an vous n’avez pas à la payer par rapport aux lois EUROPEENNE . Très peu vu de CARABINIERIS et autres POLICIERS.Attention aux très nombreux poids lourds qui ne respectent pas les distances et les vitesses et qui doublent sans regarder et qui vous bloquent pendant des kms

  2. Bonjour
    J’ai reçu un PV en septembre 2018 datant d’août 2017 (soit >365jours après) pour excès de vitesse en Sardaigne.
    J’ai tout de même payé l’amende (145€) dans les 5 jours comme demandé expressément (quelle ironie)
    J’ai également reçu avec cette notification, un papier stipulant l’obligation de dénoncer le conducteur pour qu’on lui retire 3 points, sous 60 jours, sous peine d’une nouvelle amende allant de 286€ à 1142€ !!! Je ne compte pas donner suite à cette demande, savez-vous ce que je risque? Suis-je dans mes droits en ignorant cela?
    Merci de m’éclairer.
    Cdlt
    Charline

    • bonjour jai egalement recu une amende avec une formulaire a renvoyer son 60jours pour une perte de 3 points. Avez vous envoyer ce document ou pas car en lisant un peu partout ils disent qu’on ne peut pas perdre nos points merci

    • Bonjour, j’ai reçu le même type d’amende hier pour un excès de vitesse datant de juin 2018 en Sardaigne. Comment avez-vous fait pour régler la contravention (carte bancaire ou virement ?). Merci d’avance

  3. Bonjour, j’ai un coyote fonctionne t’il en Italie , et fonctionne t’il à 100% pour les radars fixes ? Et les radars tronçons ? Pourquoi ne nous donne t’il pas notre moyenne en kms/h comme en France, il y a beaucoup de zones en Italie avec des panneaux contrôle électronique, mais le coyote ne le dit pas ..!!??! Ce sont des leurs…?

  4. La présence d’éclaireurs en Italie est extrêmement faible, malgré une présence officielle coyote pour les italiens. Quand aux radars fixes, leur signalement un peu folklorique, que ce soit sur l’alerte (beaucoup de radars signalés ne sont plus en service depuis des années, et certain nouveaux ne sont pas signalés) ou la vitesse. Par contre, pour le système Tuttor sur les autoroutes (radars de tronçons uniquement par caméras, sans mesure de vitesse télémétrique), c’est le pied. On a la vitesse moyenne tout le temps affichée, et vu la taille des tronçons, on peu se permettre d’accélérer un peu pour se rabattre en vérifiant toujours sa moyenne.

  5. Merci pour toutes ces explications très intéressantes et instructives.
    Connaître le vrai du faux est très bien pour mieux s’adapter à la conduite sur les routes en France ou en italie ou espagne.
    J’ai beaucoup apprécié le traqueur pour protéger et retrouver le véhicule. je ne savais pas que cela existait !
    Question : comment se fait-il que lorsqu’il est demandé de répondre oui ou non pour confirmer ou infirmer une info l’enregistrement de la réponse ne se fait qu’une fois sur deux souvent même beaucoup moins… est-ce l’appareil coyote qui est défaillant???

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here