Les chiffres des radars en France

39
14561
Deux voitures sur autoroute

Chaque année, de nouveaux débats éclosent concernant les radars de contrôle routier et soulèvent de nombreuses questions quant à leur utilité pour prévenir de potentiels accidents. D’après les derniers rapports de l’ONISR (Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière), le nombre de personnes tuées sur les routes en 2019 s’élèverait à 3498 avec une légère augmentation (+ 0.3 %) comparée à l’année précédente. Cette absence de diminution du nombre de personnes tuées sur la route remet-elle en cause l’utilité des radars en France ?

Quelle place pour les radars dans la prévention routière ?

Suite à l’annonce du nombre de décès liés aux accidents de la route, le rapport souligne que « ce résultat doit néanmoins être mis en perspective avec la division par deux du nombre de tués entre 2000 et 2010 et la baisse de – 18,1 % depuis 2010. La réduction du nombre des victimes sur nos routes est pour partie liée à l’activité de contrôle des forces de l’ordre combinée au dispositif du permis à points instauré en 1992 ». La mise en place de radars aurait donc participé à cette diminution du nombre d’accidents sur les vingt dernières années.

En parallèle, notre application Coyote vous alerte de tous les dangers et autres événements pouvant perturber votre sécurité. Prendre connaissance de ces dangers vous permet d’adapter votre conduite et de rouler plus sereinement.

Au sein du même rapport, l’Observatoire indique : « Au 1er janvier 2020, le dispositif du CA (Contrôle Automatisé) compte 3 144 radars fixes ou déplaçables ainsi que 950 radars mobiles (embarqués ou voiture-radar) mis en œuvre par les forces de l’ordre ou externalisés. Ces radars automatiques relèvent 71,4 % des contraventions au code de la route et 94 % des infractions à la vitesse. Les infractions à la vitesse relevées par CA diminuent de – 10,9 % avec 12,2 millions d’infractions relevées en 2019 (contre 13,6 millions en 2018) ».

Un dispositif au bilan positif

Statistiquement, les radars jouent donc un rôle essentiel dans le contrôle des routes (et plus particulièrement face aux excès de vitesse) et semblent avoir un impact positif sur le nombre d’infractions en France. A noter que la part des accidents liés à la consommation d’alcool ou de stupéfiants s’élève à presque 30%, un phénomène face auquel les contrôles automatisés sont impuissants en l’état actuel.

Les radars sont posés sur des axes où un fort taux d’accidentalité ou d’excès de vitesse avait été remarqué. C’est sur l’autoroute A8, entre Nice et Cannes, que le record d’infractions a été relevé avec un nombre de 205 510 en 2019. Cela dit, à d’autres endroits, certains radars ne flashent pas plus de 100 fois dans l’année mais le dispositif reste en place car son but n’est pas d’être rentable mais bel et bien d’envoyer un signal préventif aux automobilistes.

Vandalisme et contestations : des chiffres en hausse

Suite au mouvement contestataire des « gilets jaunes », de nombreux radars de contrôle ont été dégradés, détruits ou mis hors-service au début de l’année 2019. Dans une volonté de court-circuiter ce qui représente potentiellement une source d’argent pour l’État, de nombreuses personnes s’en sont prises aux radars, particulièrement dans les zones rurales. De ce fait, on indique une diminution du taux de disponibilité des équipements de contrôle automatisé de 14 % entre 2018 et 2019.

Si les nombreux cas de dégradations ont très certainement influencé les statistiques pour l’année 2019, on peut déjà s’attendre à ce que les chiffres de 2020 connaissent une baisse généralisée avec les périodes de confinement que le territoire a connu !

39 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.