Vitesse : 5 bonnes raisons de lever le pied

6
15610
lever le pied en voiture

En voiture, en deux-roues motorisé ou autre véhicule, la règle est la même : on doit respecter les limitations de vitesse. Parfois impopulaire, le respect des vitesses sur la route a un meilleur impact qu’il n’y paraît. Voici 5 bonnes raisons de lever le pied !

1.     Le trafic est plus fluide

En réduisant la vitesse, le flux de voitures est étalé, ce qui décongestionne considérablement les routes. A la manière d’une canalisation, l’axe routier, lorsqu’il est sujet à des turbulences, voit son flux réduit. En rétablissant un écoulement régulier et plus lent, on augmente le flux. C’est ce qu’on appelle la régulation dynamique de la vitesse !

En temps réel, ce dispositif permet de maintenir la fluidité du trafic. En réduisant parfois légèrement la vitesse, on constate qu’un plus grand nombre de véhicules pourra franchir le tronçon à durée égale. L’utilisation d’un assistant d’aide à la conduite permet notamment d’être informé en temps réel des variations de trafic pour ajuster au mieux sa conduite.

2.     Économiser du carburant

Le saviez-vous ? Prendre son temps sur la route fait faire des économies. En effet, avec 10km/h en moins sur 500 km, vous économisez 3 à 5 litres de carburant. Si l’on ramène la réduction de vitesse à l’échelle du réseau routier français sur 1 an, ce sont près de 2 milliards d’euros à la pompe qui pourraient être économisés.

Éviter la conduite agressive peut également vous aider à économiser 20 à 40% de carburant. En perdant l’habitude de rétrograder puis appuyer sur l’accélérateur, vous tirerez meilleur parti de la souplesse du moteur. A bas régime, les reprises sont suffisantes pour gérer les dénivellations et rouler… tout en économisant !

3.     Réduire la pollution

En passant de 130km/h à 120 km/h sur l’autoroute, la France pourrait se passer de 2 à 4 millions de tonnes de CO2 par an. L’impact serait aussi réel sur les émissions de particules fines. Avec 10km/h de moins sur le périphérique parisien (de 80km/h à 70 km/h), chaque véhicule léger émettrait 5 à 10% d’oxyde d’azote et de particules en moins (source : Ademe). A méditer pour la planète !

4.     Ni perdre ni gagner du temps

Cela vous étonnera peut-être : rouler vite ne vous fait pas gagner de temps. En ville et zone urbaine, devant la profusion de feux rouges et de bouchons, à 30km/h ou 50km/h, vous arriverez probablement à destination à la même heure. Dans Paris intramuros, selon le comité des constructeurs automobiles, la vitesse moyenne est de 16km/h. Ce n’est pas un petit pic à 50km/h qui vous fera arriver plus vite.

Sur l’autoroute, réduire sa vitesse de 10km/h revient à gagner 1L d’essence en ne perdant que 4 minutes (sur 100 km).

5.     Économiser beaucoup d’argent

L’excès de vitesse fait partie des causes principales de perte de points du permis de conduire. Dès +6km/h, vous perdez 1 point. En fonction de la vitesse à laquelle vous roulez, vous pouvez perdre jusqu’à 4 points, voire même votre permis. Dans le cadre d’une suspension de permis, c’est à vos frais que vous devrez effectuer une visite médicale et des tests psychotechniques voire une réinscription en auto-école !

Autre gouffre financier dû aux excès de vitesse : l’amende. Lorsqu’elle est due à un excès de vitesse, elle peut être de 90€, si minorée, et atteindre 375€ lorsqu’elle est majorée. En cas de passage au tribunal, en plus des points perdus, vous pouvez vous exposer à une amende allant jusqu’à 750€. Des sommes qui donnent envie de lever le pied sans plus tarder, non ?

6 Commentaires

  1. Et le plaisir de la vitesse dans tout ça ???
    Il ne s’agit pas de gain de temps mais de PLAISIR !!!
    Une anecdote : Il y a très longtemps (avant les radars…) je faisais souvent Paris Bordeaux. A l’époque j’avais une Renault 25 V6 Turbo. Je faisais le trajet environ en 4h00 porte à porte (35 kms nord de paris à Bordeaux centre), et pourtant j’arrivais souvent après des collègues qui ne dépassait pas le 130km/h. Pourquoi ? Simplement parce que je m’arrêtais faire 2 parcours de santé d’une heure chaque ; mais c’était à l’époque ou ils existaient dans les aires d’autoroutes.
    Tout cela pour dire que vitesse n’est pas forcément égale à chronomètre, et que plaisir et adrénaline peuvent faire bon ménage avec les autres usager de la route !
    Et cela sans parler de la privation de liberté !!! Libre de faire ce que l’on a envie à partir du moment ou cela ne gêne personne, c’est fini !!!
    Aujourd’hui l’état veille sur vous et protège vos vies ! dormez tranquille braves gens !!! Et n’essayez pas d’être contre le système vous pourriez le payer très cher…

  2. Point 1)
    trafic certes plus fluide sur les routes mais cela reporte la congestion ailleurs
    ex. chaque baisse de vitesse sur le périph (80 puis 70) a entrainé plus de bouchons dans Paris en particulier pour accéder au périph puisque « l’introduction dans le flot » est plus lent
    Point 2)
    réduction de vitesse certes fait consommer moins mais en contrepartie on perd du temps précieux par ailleurs qui lui-même a un coût !
    la société exige de faire toujours plus de choses en même temps mais su rla route on nous demande de ralentir c’est un contresens : ralentir sur les routes fait perdre de l’argent aux utilisateurs professionnels de la route (livreurs, médecins, agents immobiliers etc) mais aussi à tous (ex. devoir prendre plus de temps sur son travail pour aller chez le médecin, réduire son temps de vacances pour une location payée à l’avance etc)
    toutes ces pertes de temps sur la route mises bout à bout font perdre du temps et de l’argent à tous, c’est bien pour cette raison qu’en Autriche et dans certains états américains (pays précurseurs en la matière ?) la vitesse est relevée … avec pour objectif de faire gagner du temps car « time is money »
    Point 3)
    comme pour le point 1 on a le revers de la médaille : moins de pollution sur le périph mais plus aux abords
    d’une façon générale en ville vue la densité de population et de véhicules la pollution ne fait que se déplacer en fonction des réductions de vitesse ça et là
    quand au réseau routier de campagne le CO2 est largement assimilé par les forêts, il serait plus judicieux de planter des arbres dans les zones routières plutôt que de réduire la vitesse !
    Point 4)
    rouler plus vite fait gagner un peu de temps, certes négligeable au niveau individuel mais énorme si ramené globalement à la société
    tout dépend du prix qu’on accorde au temps, en soi quelques minutes de perdues semblent anodines mais en les ramenant à un tarif horaire cela peut faire beaucoup ex. pour une consultation d’avocat à 120€ 5 minutes de perdues c’est 10€ qui partent en fumée
    le temps est une valeur qu’on nous fait payer très cher (ex les hot line en 0899, rater un train pour une minute de retard, location de matériel etc …) pourquoi faudrait-il tout à coup qu’il n’ait plus de valeur sur la route ?
    Point 5)
    c’est la preuve ultime que le temps a une justement une valeur !
    le temps fait gagner beaucoup d’argent à l’état) au détriment des automobilistes ou motards qui sont pourtant 100 fois plus nombreux et souhaitent simplement préserver leur temps précieux en roulant de façon adaptée sur les routes
    l’état fixe les vitesses au plus bas pour avoir le retour sur investissement des radars qu’il installe ensuite, ou est la démocratie ?
    la vitesse adaptée dépend de nombreux facteurs individuels (attention, santé, acuité au pilotage) et matériels (infrastructure, véhicule) qui pourtant sont gérés par l’état …
    le seul excès de vitesse qu’il serait légitime de sanctionner est celui qui vient aggraver un accident, autrement dit sanctionner la vitesse oui mais seulement quand elle a eu une conséquence négative avérée

  3. Vos arguments sont faux…
    Sur les routes dites secondaires :
    1) Trafic plus fluide : faux ! depuis le 80km/h, on assiste à un engorgement des routes ! Parce qu’un plouc roule entre 70 et 75, il se crée un mini-bouchon de voitures qui suivent sans oser doubler de peur de dépasser la barre fatidique des 80 ! Ce qui génère énervement et prise de risque inutile…
    2) Pollution inférieure : faux ! à 80, ma voiture ne tient plus la 6ème (sauf en descente !) et je suis obligé de rester en 5ème, ce qui fait que je consomme au moins autant sinon davantage par unité de temps, et comme mon trajet dure 12% plus longtemps, le calcul est vite fait…
    3) Consommation inférieure : faux ! Voir point n°2
    4) Temps ni gagné ni perdu : faux ! le temps perdu est d’au moins 12%…
    5) L’argent économisé : seul point exact de votre argumentation !

    Je ne savais pas que COYOTE faisait de la propagande gouvernementale…

  4. Je viens de passer 2 mois en Floride , la vitesse est limitée de 25 à 75 milles à l’hEure. La différence c’est que tous roulent à la vitesse indiquée à
    5 milles au dessus où en dessous. Il n’y a pas comme chez nous des gens
    qui roulent à 70 km/h lorsque c’est à 90kmh. La police ne cherche pas a
    vous piéger comme en France. Ça c’est l’ Amérique il ne faut surtout pas
    prendre exemple sur eux, ils sentent le soufre ces gens là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here