Nationales limitées à 80 km/h : notre dossier complet

limitation 80km/h

Le 1er juillet 2018 ne marquera pas que le début des grandes vacances. Cette date sera aussi celle de l'entrée en vigueur de l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/heure sur les routes nationales. Cette mesure concerne les routes à double sens dont les voies ne sont pas séparées par un tremplin ou une barrière de sécurité. Soit 400 000 km de réseau routier secondaire, qui représente 55 % de la mortalité routière.

Ce qui va changer au
1er juillet

limitation 80km/h

Sur les routes à double sens sans séparateur central, la vitesse maximale autorisée passera de 90km/h à 80km/h.

limitation 80km/h

Sur les routes à double sens avec un séparateur central (deux ou quatre voies), la vitesse maximale autorisée restera à 90km/h.

limitation 80km/h

Sur les routes à trois voies sans séparateur central, la vitesse maximale autorisée restera à 90km/h sur la double voie mais sera abaissée à 80km/h dans le sens opposé.



Limitation à 80km/h : une mesure contestée ?

Cette mesure avait été annoncée par le Premier Ministre, Édouard Philippe, le 9 janvier 2018. Elle suscite la colère des motards et des automobilistes, avec, en chefs de file, les associations 40 millions d'automobilistes et Motards en colère. Près de trois quarts des Français se disent même hostiles à cette nouvelle réglementation qu'ils jugent contraignante. La plupart y voient une simple « pompe à fric », visant à remplir les caisses de l’État par le biais des contraventions envoyées suite aux flashes des radars automatiques et mobiles.

Objectif : faire baisser la mortalité
sur les routes

Sauver 400 vies par an

Pourtant, le but affiché par le gouvernement est de faire baisser la mortalité sur les routes. En effet, le nombre de morts dans les accidents de circulation stagne, depuis 2012, à environ 3500 morts par an. On est loin de l'objectif affiché en 2010, qui était de passer sous la barre des 2000 morts à l'horizon de 2020.

Les autorités estiment que cette mesure devrait permettre de sauver 350 à 400 vies par an.

Une expérimentation contestée

Un chiffre contesté par les associations d'automobilistes, qui jugent cette mesure inefficace. Pour étayer leur propos, elles s'appuient sur une expérimentation menée sur 86 km de routes entre juillet 2015 et juillet 2017. Elles dénoncent même une augmentation de 10 % de l'accidentalité. En fait, le nombre de morts aurait baissé mais le nombre de blessés légers, légèrement augmenté.
Les défendeurs de cette nouvelle limitation expliquent ce constat par le fait que, en roulant à 10 km/heure de plus, les accidents sont plus graves (il y a donc plus de morts et moins de blessés dits « légers »).

Par ailleurs, le gouvernement affirme que cette mesure ne se base pas sur cette expérimentation, trop limitée dans l'espace et dans le temps. De toute façon, aucun résultat n'a été communiqué. La seule certitude, c'est que la vitesse réelle des véhicules a baissé de 2 à 6 km/heure.
Si l'efficacité de cette mesure laisse sceptique bon nombre d'automobilistes, le gouvernement affirme qu'elle sera évaluée d'ici deux ans, pour savoir si elle est pérennisée. Un retour en arrière est donc envisageable en 2020.

Roulez à 80 km/heure : quelles conséquences pour l'automobiliste ?

Des distances de freinage réduites

Dans tous les cas, cette diminution de la vitesse maximale autorisée sur les routes nationales a une conséquence positive sur la distance de freinage. Elle la réduit de façon automatique.

On estime que, face à un obstacle, le conducteur met une seconde à prendre la décision d'appuyer sur la pédale (on part du principe que l'automobiliste n'est ni alcoolisé, ni fatigué). À 80 km/heure, votre voiture parcourt 24 mètres. À 90 km/h, cette distance passe à 27 mètres. On ajoute au temps de réaction le temps de freinage. Ce dernier dépend de plusieurs facteurs : les conditions météorologiques, l'état de la chaussée ou encore la voiture utilisée. La distance moyenne parcourue pendant le temps de freinage est de 40 m à 80 km/heure contre 54 m à 90 km/heure.

Conclusion : il faut en moyenne 64 mètres pour arrêter une voiture lancée à 80 km/heure contre 81 mètres lorsqu'elle roule à 90 km/heure. C'est donc la sécurité qui y gagne.

Une petite augmentation des temps de trajet

En revanche, en abaissant sa vitesse, ne risque-t-on pas d'augmenter son temps de trajet ? Mathématiquement, si. Mais en fait, cette différence est minime. Un exemple ? À 80 km/heure, vous mettez 8 minutes à parcourir 10 km. À 90 km/heure, vous en mettez 7.

limitation 80km/h
Conclusion : vous perdez une petite minute de trajet par tranche de 10 km/heure. Si vous travaillez à 50 km de chez vous, vous perdrez 5 minutes.

Une économie de carburant

Autre certitude, rouler moins vite permet d'économiser du carburant. Un avantage non négligeable à l'heure où le prix du litre de gazole ou de sans plomb s'envole. Bison Futé affirme que réduire sa vitesse de 10 km/heure vous permet d'économiser entre 3 à 5 litres de carburant sur 500 km. Si l'on estime que le litre de carburant s'élève à 1,5 euro, l'économie réalisée se situe entre 4,5 et 7,5 euros.

limitation 80km/h

Une baisse de la pollution

Les émissions de gaz à effet de serre de votre véhicule devraient également être réduites. En effet, en abaissant la vitesse maximale autorisée, on réduit systématiquement l'effet accordéon, qui fait que les véhicules freinent et accélèrent et, donc, augmentent leur rejet de particule.

Quelles sanctions en cas de non-respect de la limitation à 80 km/heure ?

Si vous ne respectez pas cette nouvelle limitation, encourez-vous des sanctions en termes d'amendes et de retrait de point de permis ? Les mêmes qu'aujourd'hui, si ce n'est que les radars devraient flasher à 80 et non à 90 km/heure. Le nombre de cabines ne devrait cependant pas augmenter sur ces portions de route.

Rappelons que, aujourd'hui, dépasser la vitesse maximale autorisée de 1 à 19 km/heure coûte 1 point de permis. Entre 20 et 29 km/heure au-dessus de la limite maximale autorisée, vous perdez 2 points, 3 points entre 30 et 39, 4 points entre 40 et 49 et 6 points au-delà. Des sanctions assorties d'amendes correspondantes. Il peut s'avérer utile, plus que jamais, de s'équiper d'un assistant d'aide à la conduite à partir de cet été…

retourRetour

Le changement de vitesse, c'est maintenant

limitation 80km/h

Jusqu'au 12/08/2018 inclus

Profitez de l'offre