Qu’est-ce que l’arnaque au joint de culasse ?

6
18021
Joint de culasse
Source : Wikimedia Commons

Le joint de culasse : une pièce mystérieuse pour beaucoup, essentielle au bon fonctionnement du moteur… et à l’origine d’une escroquerie en recrudescence dans l’Hexagone, l’arnaque au joint de culasse. Lorsque vous vendez votre véhicule, prudence donc : on vous explique tout.

Le marché de l’occasion est en hausse depuis plusieurs mois : les concessions traditionnelles cèdent la place aux particuliers ou aux revendeurs d’occasion. Pourquoi ? Pour l’acheteur, un véhicule moins cher à l’achat, directement disponible, et moins de décote. En contrepartie, bien sûr, réparations potentielles, petits défauts, mais aussi le risque de faire une mauvaise affaire. Mais pour le vendeur, il y a aussi le risque de se faire avoir !

Souvent, ce sont les défauts mécaniques, l’usure des pièces, ou la simple vétusté qui amèneront l’acheteur potentiel à demander une légère baisse du prix. Seule une panne ou un défaut conséquent justifient un gros rabais. Mais comme le véhicule passe généralement au contrôle technique au préalable, certains acheteurs malintentionnés provoquent volontairement une fausse panne en visant notamment les joints de culasse.

A quoi ressemble une panne de joint de culasse ?

Le joint de culasse est une pièce indispensable, qui garantit l’étanchéité de la chambre de combustion du moteur. Lorsque cette petite pièce coûteuse « claque », le pot d’échappement dégage une épaisse fumée blanche, et la voiture doit partir rapidement en réparations. En effet, les conséquences vont d’une consommation d’huile excessive, à une perte de puissance, et dans le pire des cas à la panne totale du véhicule dont le moteur ne peut tout simplement pas tourner.
Une authentique panne est donc précédée d’une perte de puissance, d’une baisse du niveau d’huile et du niveau de liquide de refroidissement. Si l’on ne fait rien, c’est la panne totale : une épaisse fumée blanche sort du pot d’échappement et il faut s’arrêter immédiatement. Comptez généralement entre 1000€ et 3000€ pour la réparer , car il faut intégralement démonter le moteur.

On comprend alors qu’un joint de culasse qui « claque » soit l’excuse parfaite pour négocier à la baisse l’achat d’un véhicule qui en l’état ne peut a priori plus à rouler.

Comment les arnaqueurs simulent-ils cette panne ?

Le mode opératoire est simple, et souvent le même : il s’agit de distraire le vendeur. L’acheteur potentiel vient accompagné, et pendant qu’il inspecte la voiture, son complice éloigne le propriétaire sous prétexte d’aller chercher un document, comme une facture ou un outil. Lorsque celui-ci a le dos tourné, l’un des arnaqueurs va injecter à l’aider d’une seringue de l’huile de moteur dans le radiateur, et de l’eau dans le moteur.

Au retour du vendeur, ils n’ont plus qu’à demander à essayer le véhicule, qui au bout de quelques centaines de mètres dégagera l’épaisse fumée blanche typique du joint de culasse défectueux. Grands princes, ils se proposent alors de quand même racheter le véhicule, mais à bas prix du fait des supposées réparations.

L’acheteur, bien embêté d’avoir une voiture invendable, accepte souvent sans chercher à trop négocier. Une fois la transaction effectuée, et avant la supercherie découverte, les acheteurs cherchent à partir le plus vite possible avec la voiture, et appellent alors une dépanneuse, ou bien repartent avec la voiture telle quelle, en prétextant déplacer le véhicule plus loin pour un dépannage plus facile, ou pour se rendre à un garage assez proche.

Pour échapper à l’arnaque, il suffit simplement soit de ne jamais laisser votre voiture sans surveillance, soit de refuser la vente si cette panne a lieu, de manière improbable, lors de l’essai. Pour vendre sans crainte votre voiture, n’hésitez pas à consulter notre guide à destination des vendeurs pour avoir les bons réflexes.

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne fait plus confiance à coyote concernant les limitations de vitesse, entre le 80 et 90 dans certains départements, les mises à jour n’étant pas correctement effectuées. D’autre part circule une info comme quoi coyote deviendrai interdit. J’aimerai avoir une mise au point à ce sujet. Merci pour votre réponse J F

    • Bonjour,
      Pourriez-vous me préciser dans quel département vous constatez ces incohérences ? Nos bases de données ont pourtant bien été mises à jour.
      Ensuite concernant le décret, je tiens à vous rassurer sur le fait que les alertes de contrôles de vitesse ne sont pas concernées par ce projet. Notre qualité de service n’est pas impactée 🙂
      Je vous souhaite une agréable journée,
      Vanessa de Coyote

  2. Si certaines explications techniques sont effectivement erronées et d’autres justes il n’en demeure pas moins que la remarque de Jean-Marc Blondet me semble pleine de bon sens. Ne jamais laisser son véhicule ouvert et hors de sa vue en présence d’un acheteur éventuel. La prudence la plus élémentaire veut que vous soyez toujours présent et que vous ne remettiez en aucun cas les clés de votre véhicule à votre acheteur tant que la transaction et le paiement ne soient faits.

  3. Si le joint de culasse devait été has, cette il y aura une baisse de compression, et la pression des chambres passeront dans la partie refroidissement. Dans ce cas le moteur chauffera.A l’arrêt, l’étanchéité n’étant plus effective, le liquide de refroidissement pourrait passer dans l’huile et aussi rentrer dans les chambres de combustion. Dans ce cas il y aura ce qu’on appelle de la mayonnaise dans l’huile (mélange huile et liquide de refroidissement)Ce qui signifie que lors du fonctionnement, il y aura un mauvais démarrage, que le moteur fumera blanc (vapeur) et ensuite chauffera. En aucune manière le fait de mettre artificiellement fe l’eau dans l’huile et/ou de l’huile dans l’eau en modique quantité avec une seringue ne fera fumer le moteur.

  4. Votre commentaire est très intéressant,mais il est faux,ils mettent tout simplement de l’huile moteur dans le vase d’expansion du circuit de refroidissement pour faire croire à une panne de joint de culasse.
    Et pour votre gouverne un joint de culasse entraîne du liquide de refroidissement dans l’huile moteur d’où la fumée blanche et la mayonnaise sur le bouchon de remplissage d’huile,mais en aucun cas l’huile ne va pas dans le circuit de refroidissement.

  5. Un moyen simple d’éviter l’arnaque? Un comparatif : partez vous de chez vous en laissant portes et fenêtres ouvertes ? Non, bien sûr. Et bien une voiture c’est chez vous. Quand vous en sortez , fermez portes fenêtres capot et coffre. Avec les fermetures centralisées, c’est facile. L’accès au moteur devient impossible. Et o ne lache jamais papiers et clés sans avoir le paiement. Prévoir photocopies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.